Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre-jeu : Le chasseur de mages #56 [1995], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le samedi 18 avril 2020 à 14h00

Le témoin du mal...

Cinquante-sixième Défis Fantastiques, Le chasseur de mage est une nouvelle création de Paul Mason, à qui l'on doit déjà Les esclaves de l'éternité, L'ancienne prophetie (en collaboration avec Steve Williams) ou Les mercenaires du Levant (tout seul). Paul Mason est l'un des auteurs les plus remarquables qui ait oeuvré pour cette série. Non qu'il ait accouché de chefs d'oeuvres, mais ses créations ont toutes la particularité d'être des jeux atroces, mais des romans plutôt corrects. En d'autres termes, si "jouer" un Paul Mason est ennuyeux au possible, le lire avec la solution promet de belles histoires pleines d'originalité. Et Le Chasseur de mage ne déroge pas à la règle.

Ainsi, passé quelques game over, on comprend vite que Mason a utilisé la même formule que d'habitude, et que cette nouvelle création risque d'avoir les mêmes qualités (une bonne histoire) et les mêmes défauts (un jeu très ennuyeux). Le Chasseur de mage est donc un mauvais Livre Dont Vous Êtes Le Héros : il est incroyablement difficile, tordu dans son déroulé et bourré de problèmes de conception (dès lors que l'on sort du seul chemin possible, le structure commence à révéler nombre de soucis et on finit par ne plus rien comprendre). Une nouvelle fois, c'est avec la soluce que l'on prend le plus de plaisir.

Parce que Le Chasseur de mage raconte une histoire somme toute plutôt sympathique. Certes, on n'est pas au niveau d'originalité de L'ancienne prophetie (qui restera probablement sa création la plus aboutie), mais tout cela n'en demeure pas moins sympathique et hors des sentiers battus (par bien des aspects, il m'a rappelé le sympathique Les mondes de l'Aleph). Merci Internet, merci les fans qui ont mis des soluces en ligne. Si je l'avais joué à l'époque, nul doute que j'aurai abandonné très très vite et que je serai resté sur l'impression d'une grosse bouse infâme. 

La conclusion de à propos du Livre-jeu : Le chasseur de mages #56 [1995]

Auteur Vincent L.
45

Le Chasseur de mage s'appuie sur une histoire sympathique, originale et pleine de surprise. Dommage que son auteur ait une nouvelle fois raté tout son gameplay. Sans soluce, cet opus n'est tout de même qu'un gros étron sans aucun intérêt où toutes les règles ludiques les plus élémentaires sont bafouées. Donc oui,une fois mis dans le bon ordre, le récit est sympa, mais si je veux un bon roman, je ne joue pas à un Livre Dont Vous Êtes Le Héros...

On a aimé

  • Une bonne histoire,
  • Un style d'écriture agréable,
  • Les illustrations.

On a moins bien aimé

  • Un jeu horriblement difficile,
  • Une aventure mal construite,
  • Aucun intérêt sans la soluce.

Acheter le Livre-jeu Titan : Défis Fantastiques : Le chasseur de mages #56 [1995] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Titan : Défis Fantastiques : Le chasseur de mages #56 [1995] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Titan