75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre-jeu : La crypte du sorcier #26 [1987], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le samedi 20 juillet 2019 à 14h00

Le dernier chasseur de sorcière...

Ian Livingstone n'est pas n'importe qui. Déjà, il est le père des Livres Dont Vous Êtes Le Héros. Rien que ça, ce n'est pas rien. Il est également l'auteur le plus prolifique ayant jamais oeuvré sur les Défis Fantastiques avec en tout et pour tout seize participations. Parmi elles, il y a eu du très bon (L'île du Roi Lézard, probablement son chef d'oeuvre), du très sympathique (Le labyrinthe de la mort, Le combattant de l'autoroute), du correct (La forêt de la malédictionLa sorcière des neiges) et de la grosse daube (Le temple de la terreur). Ian Livingstone a malheureusement un autre fait d'arme à son actif : il est également l'auteur du plus mauvais livre jamais paru dans la série Défis Fantastiques : La crypte du sorcier.

La crypte du sorcier n'a tout simplement aucun intérêt : l'histoire est bateau (un nécromancien veut conquérir le monde, décidément, c'est une marotte sur Titan), il n'y a aucune péripétie un brin originale qui parvienne à surprendre, c'est pauvrement écrit, les lieux traversés sont quelconques et les personnages rencontrés sont tout simplement anecdotiques. En terme de gameplay, c'est comme d'habitude chez Ian Livingstone : c'est un one true path, les choix sont complètement randoms, tout écart est punitif, la difficulté des adversaires est délirante. Oui, Ian Livingstone écrit toujours ses LDVELH comme s'il s'agissait des premiers. Sauf que là, on en est au vingt-sixième tome.

On ne peut désormais plus se satisfaire de ces aventures sommaires quand nombre d'auteurs sont parvenus à apporter des choses nouvelles : Steve Jackson (le premier) et ses opus expérimentaux, Steve Jackson (l'autre) et ses évolutions de gameplay, Jamie Thomson et Mark Smith et leur plume délicieuse, et j'en passe. Les autres propositions sont désormais trop qualitatives pour se contenter d'une énième ressucée de la même formule déclinée ad nauseam. Même les illustrations semblent avoir été torchées à la va-vite sur un coin de table. Non, vraiment, La crypte du sorcier n'a aucun intérêt : n'importe lequel des autres Défis Fantastiques vous donnera plus de plaisir.

La conclusion de à propos du Livre-jeu : La crypte du sorcier #26 [1987]

Vincent L.
1

La crypte du sorcier est un LDVELH sans aucun intérêt, que ce soit en terme d'histoire ou de gameplay. Ian Livingstone nous livre un opus fade qui se contente de dupliquer une formule qui a atteint ses limites depuis bien longtemps. Le plaisir n'y est désormais plus... plus du tout...

On a aimé

  • Rien.

On a moins bien aimé

  • Une hstoire sans intérêt
  • Un récit tristement banal,
  • Un one true path ennuyeux,
  • Des choix toujours randoms,
  • Une difficulté très mal dosée,
  • Un livre qui n'est même pas amusant.

Acheter le Livre-jeu Titan : Défis Fantastiques : La crypte du sorcier #26 [1987] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Titan : Défis Fantastiques : La crypte du sorcier #26 [1987] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Titan