75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre-jeu : L'épreuve des champions #21 [1986], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le samedi 15 juin 2019 à 14h00

The Running Man...

Après que quelques petits jeunes aient pondus deux des meilleurs opus parus dans les Défis Fantastiques (Les démons des profondeurs par Steve Jackson et L'épée du samouraï par Mark Smith et Jamie Thomson), L'épreuve des champions marque le retour du daron : Ian Livingstone. Le créateur des LDVELH (et auteur prolifique, on lui doit tout de même plus d'un tiers des parutions) propose ici une suite à l'un de ses livres les plus célèbres : Le labyrinthe de la mort. L'épreuve des champions en reprend le concept, mais en musclant un peu les choses : comme un aventurier a réussi à en sortir (vous dans le précédent tome), et bien on va construire un autre labyrinthe, encore plus dur et plus retors.

Si vous avez fait Le labyrinthe de la mort, vous savez déjà à quel point il était monstrueusement dur. Le livre compilait tous les ingrédients de la Ian Livingstone's touch : un seul chemin possible, des choix complètement aléatoires, des ennemis surpuissants, des game over à répétitions. Était-il vraiment possible de terminer le livre sans tricher ? Rien n'est moins sûr. Et pourtant, L'épreuve des champions réussit à aller plus loin : les monstres sont affreusement bourrins (le premier que vous affrontez à une habileté de 10 !), il est nécessaire de tout explorer car les vingt objets indispensables sont disséminés n'importe où mais les fouilles sont la plupart du temps punitives, rien ne permet de faire de choix logiques, etc.

Après le soin apporté au gameplay des deux opus précédents, on a presque l'impression de revenir au moyen-âge des LDVELH. C'est un peu comme si on refaisait l'un des premiers tomes, un peu comme si Ian Livingstone était toujours en phase d'expérimentation. Sauf que ce qui était pardonnable au début l'est beaucoup moins maintenant qu'une poignée d'auteurs ont su faire évoluer les choses. Alors oui, on peut prendre du plaisir à refaire une aventure old school (pour peu que le terme puisse s'appliquer, L'épreuve des champions étant sorti seulement trois ans après Le labyrinthe de la mort), mais ce plaisir coupable mis à part, il ne faut pas attendre grand chose de cet opus.

Pour le reste, ça ne casse pas des briques. Le style de Ian Livingstone est certes toujours aussi soigné, mais comme on ne fait que parcourir les tunnels moroses d'un labyrinthe, on n'en profite pas vraiment. Les illustrations, signées par Brian Williams, sont assez médiocres (mais un peu mieux que la couverture, qu'il a également signé). Reste-t-il vraiment quelque chose à sauver ? Le début (dans l'arène) est plutôt sympathique, mais à force de le refaire pour cause de décès dans le labyrinthe, il finit rapidement par être saoulant. Et le pire, c'est que Livingstone refera une suite bien plus tard (Les sombres cohortes). Comme si on avait envie d'y retourner. Pitié !

La conclusion de à propos du Livre-jeu : L'épreuve des champions #21 [1986]

Vincent L.
20

Si vous avez kiffé Le labyrinthe de la mort, si vous avez trouvé que c'était sympa mais un peu trop simple, alors vous aller adorer L'épreuve des champions. Dans tous les autres cas, préparez-vous à vous ennuyer sévèrement pour trouver au petit bonheur la chance la seule combinaison de paragraphes qui peut vous permettre de terminer de LDVELH. Non, je suis méchant, il existe une deuxième méthode pour le finir : reposer le livre dans une cheminée et y mettre le feu.

On a aimé

  • Le début de l'aventure (la première fois qu'on le fait).

On a moins bien aimé

  • Un seul chemin possible,
  • Des choix totalement aléatoires,
  • Une difficulté monstrueuse,
  • Une ambiance assez médiocre,
  • Des illustrations médiocres,
  • Impossible à terminer sans tricher.

Acheter le Livre-jeu Titan : Défis Fantastiques : L'épreuve des champions #21 [1986] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Titan : Défis Fantastiques : L'épreuve des champions #21 [1986] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Titan