75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre-jeu : Le volcan de Zamarra #39 [1989], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le samedi 2 novembre 2019 à 14h00

Volcano...

Troisième et dernier opus écrit par Luke Sharp, Le volcan de Zamarra fait suite au plutôt nul Les gouffres de la cruauté, et au bien mais pas top L'élu des six clans. Pour cette ultime participation, l'auteur nous offre ce qui est très clairement sa meilleure création. Sans jamais atteindre des sommets de qualité, ce trente-neuvième Défis Fantastiques assure tout de même bien sa mission de divertissement, proposant une aventure quelque peu originale (comprenez : il n'y a pas de sorcier fou qui veut conquérir le monde), parsemée ici et là de bonnes idées et de passages intéressants.

A l'instar des autres LDVELH conçus par Luke Sharp, Le Volcan de Zamarra se démarque par l'énorme liberté d'action offerte au lecteur. Rares sont les Défis Fantastiques à avoir poussé le concept à ce point (il faut remonter aux Démons des profondeurs ou au Marais aux scorpions pour trouver un équivalent). Les chemins permettant d'accéder au dit volcan (le but ultime de l'aventure) sont très nombreux, et très variés. Dans les faits, la rejouabilité de cet opus est énorme tant le plaisir est grand de découvrir les nombreux chemins possibles.

Bien sûr, cela a des conséquences non négligeables sur la structure du livre. D'une part, on peut aisément passer à côté de certains passages très importants, ce qui nuit considérablement au confort de lecture global (dans certains chemins, on ne comprend rien aux tenants et aboutissants de certains passages importants). D'autre part, la multiplicité des pistes se fait au détriment de la qualité d'écriture. Les paragraphes sont généralement court, et littérairement très pauvres. Niveau ambiance, Le Volcan de Zamarra, c'est presque le niveau zéro des LDVELH.

Pour le reste, on alterne entre le bon et le mauvais. Le Volcan de Zamarra souffle le chaud et le froid. Certains passages sont très plaisants quand nombre d'autres sont affreusement basiques. Le concept est intéressant, mais l'antagoniste principal s'avère très oubliable. L'idée du compte à rebours est intéressant (on doit aller vite pour résoudre la mission avant que la ville ne tombe), mais dans les faits, on n'arrive jamais au bout (un peu comme le poison dans L'élu des six clans). Bonne nouvelle tout de même, la difficulté est bien équilibrée et les game over injustes sont quasi-inexistants.

La conclusion de à propos du Livre-jeu : Le volcan de Zamarra #39 [1989]

Vincent L.
60

Le Volcan de Zamarra est un LDVELH correct, certes pas exceptionnel, jamais inoubliable, mais tout de même plaisant à jouer. La liberté de manoeuvre offerte par cet opus s'avère très conséquente, et rarement un Défis Fantastiques aura réussi à nous proposer une telle multiplicité de choix. Pour le rôliste qui sommeille en moi, c'est franchement agréable...

On a aimé

  • Une vraie liberté de choix,
  • Une aventure agréable,
  • Une difficulté bien dosée,
  • Une bonne rejouabilité.

On a moins bien aimé

  • Ambiance aux fraises,
  • Une histoire parfois un peu décousue,
  • Un livre assez mal écrit.

Acheter le Livre-jeu Titan : Défis Fantastiques : Le volcan de Zamarra #39 [1989] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Titan : Défis Fantastiques : Le volcan de Zamarra #39 [1989] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Titan