Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre-jeu : La tour de la destruction #45 [1991], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le samedi 21 décembre 2019 à 14h00

La tour Montparnasse infernale...

Une tour volante survole le monde de Titan et détruit des villages en lançant des boules de feu dessus, voici le pitch tout à fait improbable de ce quarante-cinquième tome. Pour le coup, on peut dire que la couverture WTF ne nous ment pas sur la marchandise... Et il faut toute la meilleure volonté du monde pour s'immerger dans cette aventure tant le point de départ à quelque chose d'assez grotesque. Et pourtant, pour peu que l'on fasse l'effort, ce LDVELH s'avère au final être tout à fait correct. Pas transcendant, pas inoubliable non plus, mais somme toute très agréable à jouer. 

Keith Martin, à qui l'on doit cet opus, a d'ores et déjà prouvé sa capacité à transcender des histoires grâce à son style très agréable. Après Le vampire du chateau noir, Le sceptre noir et Le voleur d'âmes, il confirme qu'il fait partie des meilleurs auteurs à avoir oeuvré sur les Défis Fantastiques. En terme d'atmosphère, La tour de la destruction est très efficace. L'ambiance glaciale est parfaitement rendue, et la première partie, en forme de course-poursuite, s'avère tout à fait plaisante. Les motivations du héros que l'on interprète sont basiques (la vengeance), mais suffisamment efficace pour nous entrainer dans l'aventure.

La seconde partie, dans la dite Tour de la destruction, s'avère malheureusement beaucoup plus faible. On est là dans un donjon pur jus, certes pas désagréable, mais jamais transcendant, sans aucun passage vraiment marquant. Le final est d'ailleurs sans surprise, assez convenu, alors qu'au regard du pitch, on aurait pu s'attendre à quelques petits retournements de situations qui auraient mis un peu de piment dans cette conclusion. Pour le reste, les illustrations sont assez sympathiques et le jeu est bien conçu (une relative liberté de mouvement, une difficulté bien gérée). Bref, comme je le disais, voici une aventure tout à fait honnête...

La conclusion de à propos du Livre-jeu : La tour de la destruction #45 [1991]

Auteur Vincent L.
65

La Tour de la destruction est une aventure sympathique, dotée de vraies originalités et belles qualités qui permettent de faire passer ses défauts au second plan. Le plaisir est bel et bien présent, même si, au final, on se dit qu'avec un pitch comme ça, on aurait pu avoir quelque chose de bien plus mémorable.

On a aimé

  • Le pitch WTF,
  • Une très bonne ambiance,
  • Toute la première partie,
  • Une aventure bien conçue,
  • Les illustrations.

On a moins bien aimé

  • Un intérêt qui va en s'essouflant,
  • Le donjon de deuxième partie, sans intérêt,
  • Un final facile et sans surprises.

Acheter le Livre-jeu Titan : Défis Fantastiques : La tour de la destruction #45 [1991] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Titan : Défis Fantastiques : La tour de la destruction #45 [1991] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Titan