75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre-jeu : L'élu des six clans #38 [1989], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le samedi 26 octobre 2019 à 14h00

Game of Thrones...

Je vous ai déjà raconté que Le vampire du chateau noir était le premier Livre Dont Vous Êtes Le Héros que j'ai fait, et que L'île du Roi Lézard était le premier que j'ai acheté. Il est temps maintenant de vous révéler que L'élu des six clans était le Défis Fantastiques de ma soeur... Ça vous fait une belle jambe ? Oui, je comprends... Je vous ai également révélé que je choisissais généralement mes LDVELH en fonction de leur titre et de leur couverture, ce qui explique également pourquoi je n'avais jamais jeté mon dévolé sur L'élu des six clans. Pourtant, rétrospectivement, je me rend compte que cette couverture touche au génie tant elle s'avère complètement what the fuck. Je vous laisse admirer...

Maintenant que ce point sur ma vie est terminé, passons au décryptage de ce trente-huitième Défis Fantastiques. Écrit par Luke Sharp, à qui l'on doit le très mauvais Les gouffres de la cruauté, L'élu des six clans nous met dans la peau d'un prétendant au trône parti en quête de médaillons magiques censés prouver son courage, sa vaillance, donc son aptitude à régner. Pour une fois que l'on n'est pas dans le cliché du sorcier maléfique qui veut conquérir le monde, c'est appréciable. Et au final, si le livre ne tient pas toutes ses promesses, il bénéficie tout de même de quelques qualités appréciables qui le placent parmi les LDVELH recommandables.

Pour commencer, on appréciera le côté non-linéaire du livre. La multiplicité des chemins possibles et des actions proposées rendent cet opus assez riche. Il est ainsi agréable à refaire, non parce qu'on a perdu et que l'on doit trouver LE bon chemin (coucou Ian) mais parce qu'on s'amuse à explorer les nombreuses possibilités. Cela est d'autant plus agréable à jouer que le background s'articule autour de clans inspirés des civilisations mongoles, ce qui donne à l'histoire une petite originalité appréciable. Bon, tout cela n'est que du décor et n'a aucune incidence sur l'histoire, mais qu'importe, on prend un vrai plaisir à parcourir cette région inédite de Titan.

Autre originalité : nous interprétons un personnage empoisonné qui doit s'économiser pour ne pas mourir trop rapidement. Cela confère à chaque choix une dynamique bienvenue (plus on combat, plus on s'épuise, plus le poison progresse). Malheureusement, tout ceci s'avère illusoire puisqu'à moins de jouer comme un parfait petit demeuré, il y a peu de chance que vous mouriez à cause de ce poison. N'empêche, pendant les premières parties, on y croit ! D'une manière générale, le livre est assez facile. Il n'y a pas de choix punitifs (tant mieux) et les combats sont globalement aisés (tant mieux aussi).

L'histoire, quant à elle, ne casse pas trois pattes à un canard. L'élu des six clans, c'est du basique de chez basique, et passé un petit twist de début de livre, aucune surprise ne viendra briser un récit somme toute convenu. Le style d'écriture de Luke Sharp, très médiocre, n'aide pas à passer outre ces grosses faiblesses narratives, peinant à installer la moindre ambiance. Difficile de se passionner pour ce qui nous est raconté... Les illustrations, signées Martin McKenna, font quant à elle le job et permettent d'apporter un petit plus en termes d'ambiance.

La conclusion de à propos du Livre-jeu : L'élu des six clans #38 [1989]

Vincent L.
55

L'élu des six clans est un opus disposant d'autant de qualités que de faiblesses. Au final, il en résulte un tome moyen, jamais désagréable à jouer, mais à aucun moment vraiment mémorable. Il restera surtout de cette lecture le souvenir d'une couverture au niveau de nanarnitude absolument dantesque !

On a aimé

  • La multiplicité des choix,
  • Le background développé,
  • Difficulté bien dosée,
  • Les illustrations.

On a moins bien aimé

  • Style d'écriture médiocre,
  • Histoire sans grand intérêt,
  • Manque de profondeur de l'ensemble.

Acheter le Livre-jeu Titan : Défis Fantastiques : L'élu des six clans #38 [1989] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Titan : Défis Fantastiques : L'élu des six clans #38 [1989] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Titan