75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La Vérité
La Vérité >

Critique du Roman : La Vérité

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mardi 21 mars 2006 à 0227

Rien de bien neuf, mais sympa à lire...

Après le cinéma, le rock'n roll, voici l'apparition de la Presse à Ankh Morpock. Et, comme d'habitude, cela ne va pas être de tout repos. Cette fois, le héros est le jeune Guillaume des Mots, qui, après une collision avec une invention des nains, édite le premier journal du Disque-Monde. Or, au même moment, des gens complotent la destitution du Patricien, le seigneur Veterini... Nous retrouvons dans ce tome tout le joyeux fouilli du Disque-Monde, croisant des personnages connus à chaque point de vue, sans qu'ils ne deviennent le centre de l'affaire. Même si le commissaire Vimaire intervient beaucoup, par exemple, ce n'est pas une aventure du Guet, mais bien une histoire à part. Il n'y a pas le joyeux entrain des aventures de mémé Ciredutemps,ou l'absurdité de celles de Rincevent, cependant on parcourt ce tome avec un réel plaisir, même s'il ne brille pas par son suspense. Tous les petits travers de la presse sont épinglés avec jubilation (mention spéciale à Otto le vampire, qui part en cendres à chaque fois qu'il prend une photo), et à Sam Vimaire, qu'on a toujours plaisir à revoir dans une aventure. Le personnage principal, Guillaume, est forcément un peu dépassé par les évènement, mais fort sympathique, et surtout "normal" dans ce monde de fous. Quant aux deux tueurs, ce sont de vrais archétypes, mais quels archétypes ! Il faut voir le colosse, monsieur Tulipe, se mettre soudain, entre deux 'ain', à discourir sur l'art et la provenance du chandelier avec lequel il s'apprête à assommer quelqu'un !

La conclusion de

En résumé, voilà une aventure du Disque-Monde sympathique, loin d'être la meilleure, mais grâce à l'intervention de personnages savoureux (Vimaire, Vétérini, Otto, Tulipe) on la parcourt avec plaisir jusqu'à la fin !

Que faut-il en retenir ?

  • les personnages
  • la caricature de la presse

Que faut-il oublier ?

  • rien de bien neuf

Acheter La Vérité en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Vérité sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Annales du Disque-Monde

En savoir plus sur l'oeuvre Les Annales du Disque-Monde