75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La Huitième Couleur
La Huitième Couleur >

Critique du Roman : La Huitième Couleur

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 25 octobre 2005 à 0600

Jubilatoire

« Dans un ensemble lointain de dimensions récupérées à la casse, dans un plan astral nullement conçu pour planer, les tourbillons de brumes stellaires frémissent et s’écartent… Voyez… »
Fantasy. J'ai eu beaucoup de mal à lire des romans de Fantasy depuis le seigneur des anneaux. Je repoussais l'échéance de m'y remettre et puis j'entendais ici et ailleurs que Pratchett était vraiment hors catégorie dans ce domaine car il introduisait un paramètre qui le différenciait définitivement des autres auteurs de Fantasy: l'humour. En matière d'humour, mes goûts sont particuliers car autant je me suis bien amusé avec le guide galactique de D. Adams, autant l'univers en folie de F. Brown m'a laissé froid. Le premier volet des annales du disque-monde a atterri dans mes mains dans ce contexte. Et j'ai bien eu raison de tenter l'aventure.
L'humour british. J'ai retrouvé ce côté absurde des situations dans lesquels arthur accro s'était retrouvé. Pas de justification particulière à l'intrigue, ce qui compte, c'est la manière. Et la manière, Terry Pratchett l'a assurément. Tous les clichés de la Fantasy y passent avec les guildes, les dieux, les dragons, avec le barbare vraiment barbare.Extrait: « Hrun le barbare se dressait à l’entrée du couloir directement en face de lui, une grande épée noire à dans sa main large comme un jambon. « Toi ? fit Hrun, indécis. - Ha ha ha ! Oui, répliqua le mage. Hrun, c’est bien ça ? ça fait un bail. Qu’est ce qui t’amène ici ? » Hrun désigna le Bagage du doigt. « ça », répondit-il. Un conversation aussi longue paraissait l’épuiser. Puis il ajouta, d’un ton qui combinait prise de position, revendication, menace et ultimatum : « A moi »
Hrun ou Définition d'un bon Gros Bill, en quelque sorte, les rôlistes spécialisés dans le AD&D se reconnaitront !

La conclusion de

Mon premier roman de Pratchett et j'avoue ne pas être déçu par l'humour burlesque du Britannique. On en redemande.

Acheter La Huitième Couleur en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Huitième Couleur sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Annales du Disque-Monde

En savoir plus sur l'oeuvre Les Annales du Disque-Monde