75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Les Ch'tits Hommes Libres >

Critique du Roman : Les Ch'tits Hommes Libres

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 21 février 2012 à 13:24

La maetesse des Nac Mac Feegles

"Certains évènements se produisent avant d'autres.
C'était une averse d'été, mais elle n'en savait visiblement rien car il tombait des cordes dignes d'une tempête d'hiver.
Mademoiselle - ou plutôt miss, comme elle aimait à se faire appeler - Perspicacia Tique, assise sous le piètre abri que lui offrait une haie clairsemée, explorait le monde. Elle ne prêtait aucune attention à la pluie.
Les sorcières sèchent vite...."


A 9 ans, Tiphaine Patraque n'a qu'une envie: devenir une sorcière. Comme sa Mémé. Alors lorsqu'elle met une raclée à Miss Tique, au bord de la rivière, elle ne se rend encore pas compte qu'elle possède un don, celui de sentir des choses que les autres ne peuvent même pas appréhender. Comme le faisait sa grand-mère maintenant disparue.
Son périple commence quand son frère disparaît et qu'elle fait la connaissance de petits êtres à la peau bleue, les Nac Mac Feegle qui se revendiquent comme de vrais ch'tits hommes libres...

Les Ch'tits Hommes Libres est le premier épisode des aventures de Tiphaine Patraque (suivront Un chapeau de ciel, l'hivernier et Je m'habillerai de nuit), la petite-fille de Mémé Patraque. Si l'histoire se situe dans l'univers des Annales du Disque-Monde, on ne retrouve nullement Ankh-Morpork et ses environs. Un roman à part et très intéressant à lire pour peu qu'on connaisse bien le monde de Terry Pratchett. Il est réédité aux éd. Pocket.

Sur le fond, on est bien dans l'esprit des Annales du Disque-Monde. L'humour y est présent comme à l'accoutumée. Dans ce roman, ce sont les Feegles qui occupent le terrain pour nous faire rire. Et ce, grâce au dialecte dans lequel ils s'expriment. On est même curieux de lire le texte en VO pour connaître à quoi correspond le ch'timi en VF dans le texte, le patois parlé dans le Nord Pas de Calais. Ce dialecte apporte beaucoup aux petits hommes bleus et les rend vraiment sympathiques, alors qu'ils ne pensent qu'à "voleu, s'bagarreu, bware, bware et s'bagarreu!". "Les Nac Mac Feeble! Les ch'tits hommes libres! Ni rinne! Ni djeus! Ni maets! Fini de s'faire avwar!"

Comme habituellement, Terry Pratchett égratigne quelque peu les standards: ici entre autres le monde féerique, les histoires d'heroic fantasy. Le monde du rêve où la reine a enlevé le frère de Tiphaine relève plutôt du cauchemar tandis que la jeune fille s'évertue à l'arpenter.
En filigrane, nous retrouvons aussi quelques scènes dépeignant Mémé Patraque qu'on soupçonne d'être sorcière sans qu'on l'ait vue pratiquer son art. La magie n'est parfois qu'un mot pour expliquer l'inexplicable.

80

Il y a quelque chose de touchant dans cette aventure. Outre les Picties (les Ch'tits Hommes bleus) et leur langage parfois fleuri, il ressort de cette histoire une grande part d'émotion. Et si en fin de compte Tiphaine était à la fois en quête d'un frère et d'amour?

Prix Locus du roman jeunesse 2004.

Critique de publiée le 21 février 2012.

Acheter Les Ch'tits Hommes Libres en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Ch'tits Hommes Libres sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Les Annales du Disque-Monde