75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre-jeu : La citadelle du chaos #2 [1983], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le samedi 2 février 2019 à 14h00

Le château de carte...

Deuxième tome des Défis FantastiquesLa Citadelle du Chaos est écrit par Steve Jackson (seul cette fois) et illustré par Russ Nicholson. Il reprend le même principe que Le Sorcier de la montagne de Feu (parcourir un labyrinthe pour, au bout du compte, dégommer un puissant sorcier), mais en ajoutant cette fois de vrais enjeux dramatiques puisqu’ici, il est question de stopper une invasion qui pourrait ravager la population et faire des milliers de victime. Et c’est là l’un des points fort de ce volume : il y a des personnages secondaires qui développent le background et donnent du corps à cet univers qui était balbutiant au moment de l’écriture (rappelons que la quasi-totalité des Défis Fantastiques med-fan se déroulent sur Titan). On notera également l’ajout de nouvelles règles sur la magie qui apportent un petit quelque chose en plus et qui préfigurent ce que donnera la future série Sorcellerie !.

Malheureusement, passé cela, il faut bien avouer que le reste ne présente pas grand intérêt. La Citadelle du Chaos est malheureusement une espèce de bastion vide dans lequel il ne se passe pas grand chose (on a beau nous dire qu’une immense armée y siège, la vérité est qu’on ne la verra jamais). L’ambiance est fadasse, les péripéties sont vaches-maigres, la difficulté est complètement random (les combats sont rares et faciles, mais on a beaucoup de pan-t’es-mort, c’est à dire qu’un certain nombre de choix amènent directement au game over sans que rien ne permette de le prévoir) et le tout est constamment plombé par un style d’écriture plat et peu inspiré. Bref, on s’ennuie beaucoup tout au long du livre. Heureusement, l’aventure est très courte.

Le seul vrai point fort du livre se trouve dans le combat final. Balthus, le maître de la Citadelle, est un excellent adversaire, très charismatique. Il existe plusieurs façons de le défaire, et l’affrontement peut s’avérer épique (pour peu qu’on ne se fasse pas tuer, le bougre étant sacrément puissant). Peut-être est-ce le résultat d’une aventure molle et peu trépidante, mais le climax est à la hauteur des attentes. Notons tout de même que sans être un vrai one-true-pathLa Citadelle du Chaos nécessite de trouver les bonnes informations et les bons objets pour pouvoir espérer parvenir à la victoire. C’est toujours un peu agaçant, le moment venu, de se rendre compte qu’il ne nous reste plus qu’à tout refaire…

La conclusion de à propos du Livre-jeu : La citadelle du chaos #2 [1983]

Vincent L.
30

Le sorcier de la montagne de Feu n’était pas terrible du tout, La Citadelle du Chaos (qui lui fait suite) est pire. Malgré un soin indéniable apporté pour proposer au joueur une quête ambitieuse, on s’ennuie ferme tout du long de l’aventure. Un tome médiocre et peu inspiré à éviter.

On a aimé

  • Du background qui développe l’univers,
  • Les règles sur la magie,
  • Un très bon méchant.

On a moins bien aimé

  • Scénario réduit à peau de chagrin,
  • Aucune véritable péripétie,
  • Enjeux dramatiques auxquels on ne croit pas,
  • Ambiance fade et peu trépidante,
  • Style d’écriture plat et soporifique,
  • Des pan-t’es-morts complètement random.

Acheter le Livre-jeu Titan : Défis Fantastiques : La citadelle du chaos #2 [1983] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Titan : Défis Fantastiques : La citadelle du chaos #2 [1983] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Titan