75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Outsphere #1 [2019], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mardi 15 octobre 2019 à 09h00

Bienvenue au paradis !

Outsphère est le premier roman d’un artiste qui a œuvré surtout dans le milieu du cinéma, Guy-Roger Duvert. Œuvre de science-fiction, ce livre regorge d’idées et de thèmes qui satisferont les fans du genre mais souffre d’un manque de travail éditorial. Je vous déconseille ainsi de lire la quatrième de couverture bien trop longue et qui dévoile un des éléments principaux de l'intrigue. A l'inverse, plongez-vous dans l'oeuvre, vous ne le regretterez pas !

Nous sommes dans un futur pas si lointain. Les humains ont définitivement corrompu leurs chances de sauver notre planète et un vaisseau spatial de colons est envoyé vers une exoplanète lointaine. L’Arche regroupe plusieurs milliers de passagers : militaires pour la sécurité du convoi, scientifiques pour l’analyse et plusieurs milliers de gens qui étaient prêts à ce voyage de 80 ans pour coloniser un nouveau monde. Le voyage se déroule sans encombre et l’équipe de militaire se réveille de sa stase. 

Eden est en vue, il faut tout préparer pour l’établissement de la base. Contrairement à un Alien Covenant qui mettait des militaires dans une situation équivalente et où ceux-ci débarquaient en tombant le casque, Outsphère dépeint une arrivée crédible posant les véritables problématiques d’un débarquement en zone inconnue : qualité de l’air, présence de virus et autres bactéries, faune et flore, climat… Les scientifiques interviennent alors pour analyser tout cela.

Eden est une planète particulière dont de nombreuses zones sont inscannables depuis l’espace à cause d’immenses orages magnétiques.  Mais les humains découvrent bientôt qu’une forme de vie intelligente peuple déjà le sol : des humanoïdes assez petits, agiles et vivant en tribu. Une première mission d’observation se soldera par la perte d’Olsen un des soldats. Alors qu’en parallèle les colons commencent à être réveillés, de nombreuses questions se posent sur le lieu de la base et sa sécurité.

Les semaines passent et la base sort du sol : Outsphère est située loin des villages d’humanoïdes et des zones orageuses. Le travail d’exploration des scientifiques et des militaires continuent. Mais pour les humains restés dans l’Arche en surveillance de la planète, les choses se corsent : un vaisseau spatial vient d’apparaitre à côté d’eux. Sa technologie semble plus perfectionnée. Le contact se fait et…

J’arrête volontairement le déroulé de l’intrigue car non seulement j’ai eu une vraie surprise également en lisant le roman mais ce n’est qu’une des dizaines de péripéties qui  ponctuent la vie des derniers Terriens. Très riche en rebondissements, ce roman pose de nombreuses questions sur l’arrivée en territoire inconnu, les relations avec les autochtones et la planète elle-même, mais aussi la question du type de vie que l’on voudrait mettre en place alors.

Guy-Roger Duvert injecte des menaces tout au long du roman mais si elles sont crédibles ou intéressantes, elles sont parfois peu développées. Le roman aurait mérité de doubler de volume et s’il est dense en éléments narratifs, il manque de profondeur sur la psychologie des héros et le développement des idées. En réalité, l'auteur nous propose un scénario de série Tv digne de Netflix, visuel et rythmé !

Les éléments scientifiques et techniques sont très bien écrits et accessibles : pas de jargon imbitable comme dans de trop nombreux ouvrages de hard science. En dernier tiers de roman, vous aurez la surprise de quitter l’histoire principale pour retrouver un personnage laissé de côté plus tôt, ces scènes orientés action et survie, très visuelles sont bonnes mais arrivent un peu tard. A la fin de la lecture, j’ai ressenti l’envie d’en avoir plus et l’impression que c’était le scénario d’une série sf qu’on me proposait. Le livre est découpé en sept parties aux noms grandiloquents évoquant l’enfer, elle-même séparées en petits chapitres évoquant autant de scènes filmées, dans un style très visuel. Outsphère ferait une bonne série SF où les personnages seraient plus développés et où les péripéties pourraient s’enchainer à un rythme moins effréné tout en créant une atmosphère originale.

On retrouve d’ailleurs dans le roman des passages où l’ambiance se rapproche des premiers épisodes de X-Files ou de Jurassic Park, ou encore de la Planète des Singes. La fin de ce qui s’annonce comme un tome 1 laisse présager une suite violente et mouvementée, en espérant que l’auteur prenne le temps de densifier son univers dans l’avenir.

A noter que ce mois-ci, le roman vient de remporter le prix Amazon TV5 Monde sur une sélection de 1 300 ouvrages. Et si on retrouvait vraiment Outsphère en série tv ?!

La conclusion de à propos du Roman : Outsphere #1 [2019]

Nathalie Z.
76

Outsphère est un premier roman ambitieux de SF bourré de bonnes idées pas toujours assez développées. L'arrivée de colons humains sur une planète nommée Eden ne se fait évidemment pas sans heurt et c'est un plaisir de suivre ce qui arrive à ces individus ayant quitté la Terre pour tout recommencer. Les personnages à suivre sont assez nombreux et montrent tout les aspects de cette aventure. S'inspirant du cinéma, Guy-Roger Duvert rythme son histoire de multiples péripéties et d'une ambiance réussie. 

On a aimé

  • Une ambiance cinématographique
  • Un rythme soutenu pour des surprises nombreuses
  • Un début prometteur pour une saga SF en devenir

On a moins bien aimé

  • Des péripéties parfois trop nombreuses et pas assez exploitées
  • Il manque un vrai travail éditorial

Acheter le Roman Outsphere #1 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Outsphere #1 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+