75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : le sang des Comètes
le sang des Comètes >

Critique de la Bande Dessinée : le sang des Comètes

Avis critique rédigé par Sylvain T. le dimanche 4 janvier 2009 à 0027

Un huitième tome (trop) classique

C’est déjà la fin des aventures de Lanfeust dans les Étoiles du monde de Troy. Huitième aventure, tout aussi épique, mais nettement moins surprenante que la septième, voyons donc pourquoi…
Arleston livre, avec Le Sang des Comètes, la dernière histoire de son héros fétiche, Lanfeust. Juste avant de nous proposer une nouvelle série qui sortira à la fin de l’année prochaine. Et finalement, la recette prend toujours assez bien, et Lanfeust des Étoiles – Tome 8 se révèle être un agréable moment de détente et d’humour, qui l’eut cru ? Car malgré une épopée riche en rebondissements, il faut bien avouer que le scénario principal perdait de sa saveur, s’éparpillant un peu trop, on se demandait même comme l’auteur allait réussir à clôturer la série. Finalement, même si l’on retrouve les mêmes ingrédients que dans les précédents tomes, il y a ce petit quelque chose, qui rajoute une saveur unique à cette huitième BD, non sans de multiples défauts qu’il ne faut surtout pas oublier.
Basé sur un schéma simple, mais relativement efficace, Le Sang des Comètes enchaine les morts atroces, le sang qui gicle et l’humour complètement décalé. Car c’est aussi ça qui a fait le succès de Lanfeust, l’humour et les clins d’œil omniprésents. Ainsi, on découvre avec surprise, les références à beaucoup de films du genre, passant d’Alien à Star Wars, et faisant même un petit coucou à Freddy et Jason. Il faut dire que le talentueux dessin de Tarquin s’y prête très bien, réaliste, expressif et dynamique, il fait mouche, et capte littéralement l’attention pour nous emmener dans un univers unique peuplé de couleurs et de décors inédits. Et que serait le second degré de la série sans le dessinateur qui aide à comprendre les gags de ce huitième tome. Décidément, ce Tarquin a un don remarquable !
Mais malgré tout, Le Sang des Comètes manque de saveur car il enchaine les gags, en laissant, la plupart du temps, l’histoire principale, en second plan. C’est un mal pour un bien en somme, mais le souci, c’est que la fin de la BD est construite sur la même base. Le lecteur se précipite vers la fin de l’aventure grâce aux dernières pages très bien ficelées, mais s’arrête momentanément à cause d’une conclusion trop rapide. En trois ou quatre planches, toutes les questions ou presque, ont le droit à une réponse, et la dernière scène laisse un gout amer. « Tout ça pour ça ! » a-t-on envie de crier, tellement la déception est grande. Les fans de la première heure, risquent fort d’être insatisfaits par le ton décalé des derniers dialogues. Les grands affrontements, très attendus, de ce huitième et dernier tome, ne sont finalement que des glaces au soleil. Le terrifiant Prince Dheluu est vaincu définitivement certes, mais absolument pas par Lanfeust, tandis que le combat contre Thanos reste quant à lui fort intéressant, même si sa sortie aurait mérité quelque chose de plus grandiose.
Une note sur la version digitale du Sang des Comètes. Soleil inaugurait avec Lanfeust des Étoiles – Tome 8, une version internet disponible sur LeKiosque.fr. Si l’intention est louable, la qualité des images s’avère un poil décevantes, bien entendu, on retiendra surtout le prix très attractif (trois fois inférieur à la version papier) et un premier essai qui, espérons-le, ne sera pas le dernier, n’en déplaise aux anti-écolos !

La conclusion de

Globalement, Le Sang des Comètes reste dans la lignée de la série des Lanfeust des Étoiles. Toutefois, la déception est de mise puisque les combats tant attendus restent décevants dans l’ensemble, et le scénario principal, toujours trop en retrait (moins que les précédents tomes, certes). On gardera quand même à l’esprit qu’il s’agit là de la dernière aventure de Lanfeust tel qu’on le connait depuis plus de 8 ans maintenant, en attendant le troisième cycle ?

Acheter le sang des Comètes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de le sang des Comètes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Troy / Lanfeust

En savoir plus sur l'oeuvre Troy / Lanfeust