75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : L'Ivoire du Magohamoth
L'Ivoire du Magohamoth >

Critique de la Bande Dessinée : L'Ivoire du Magohamoth

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 10 mai 2005 à 1519

Un seul pouvoir pour les dominer tous

Troy est un royaume magique où chaque être possède un pouvoir magique et un seul. La magie est relayée grâce aux sages d’Eckmül. Le pouvoir de Lanfeust est de modeler le métal avec ses yeux, il est donc devenu apprenti forgeron. Maître Nicolède, un sage d’Eckmül possède deux superbes filles, Cixi une chipie provocante qui peut transformer l’eau en glace ou en vapeur, et C’ian qui peut guérir n’importe quelle blessure à la tombée de la nuit. Lanfeust découvre par hasard qu’il possède Le Pouvoir Absolu (le pouvoir de posséder tous les pouvoirs) au contact du pommeau de l’épée du Chevalier Or-Azur, épée faite avec l’ivoire du Magohamoth, l’animal légendaire à l’origine de la magie. Il s’en suit alors une grande quête avec toute cette équipe pour découvrir le pourquoi du comment sur le pouvoir absolu.
Si l’organisation des cases reste assez classique et proche de la BD belge, le détail apporté au dessin permet de mieux appréhender le monde de Troy sans pour autant trop charger les cases. Il en résulte une BD fort agréable à lire. Les couleurs d’Yves Lencot sont vives et donnent pas mal de volume aux planches. Didier Tarquin utilise toute une palette d’expressions faciales qui permettent une bonne mise en scène des situations. Le scénario de Christophe Arleston est riche en rebondissements et promets des aventures variées, amusantes et intéressantes de cette équipe disparate. On peut cependant reprocher la qualité de certaines cases dont l’impression semble décalée et engendre un léger flou du fait du décalage des traits et des couleurs, dommage. Mais passé ce détail, la BD reste excellente, équilibrée et prometteuse pour le cycle.
L’humour est subtil, comme le démontre cette réplique de Nicolède, qui vient de lancer un enchantement sur Hébus le Troll, pour le rendre moins hostile : Nicolède : « Je vous présente Hébus, le Troll » Hébus : « Je suis enchanté » Les courbes de la jolie Cixi font aussi l’objet de toutes les attentions des mâles croisant son regard et permet un humour un peu plus cocasse, contrairement à celui du Troll qui est plus bourrin. Tous les personnages trouvent donc leur place dans l’aventure et s’équilibrent les uns les autres. La magie est souvent présente dans la BD, pour le bonheur des fans de Fantasy qui s’en donneront à cœur joie, les autres aussi d’ailleurs.

La conclusion de

Ce premier volume qui inaugure une longue saga dans la monde de Troy est particulièrement réussi. Le dosage entre magie, aventure, mystère, humour et frivolité est bien trouvé. Un premier tome qui donne véritablement envie de se plonger dans l’aventure avec Lanfeust.

Que faut-il en retenir ?

  • L’inventivité du monde de Troy, ses pouvoirs
  • L’humour
  • Les dessins plutôt détaillés

Que faut-il oublier ?

  • La qualité de certaines impressions (dédoublement rendant flou certaines cases)

Acheter L'Ivoire du Magohamoth en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Ivoire du Magohamoth sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Troy / Lanfeust

En savoir plus sur l'oeuvre Troy / Lanfeust