75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : le râle du Flibustier
le râle du Flibustier >

Critique de la Bande Dessinée : le râle du Flibustier

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 23 janvier 2007 à 1145

Transition pour un retour aux sources

Alors que de plus en plus de convois sont attaqués par Thanos - qui je vous le rappelle détient l'enchantement Hébus en son pouvoir - Lanfeust et Cixi préparent leur vatout contre Thanos sous couvert de négociation interplanétaire. Vous l'aurez compris en lisant ce résumé, cet album est en grande partie politique même si on retrouve toujours la patte des précédents Lanfeust des Etoiles. Les pouvoirs de chacun sont laissés de coté un moment au profit de stratégies plus classiques pour contrecarrer le camp adverse. Bien sur l'univers du forgeron de l'espace permet de nombreuses pirouettes extravagantes donnant au lecteur de quoi s'évader. C'est ainsi qu'une partie de golf anodine se transforme en un sport tout autre, propre à la vie dans des mondes extraterrestres.
Les dessins du papa de Lanfeust, j'ai nommé Arleston, ont gagnés en maturité depuis les premiers albums. C'est avec un trait un peu plus dur et des couleurs plus sombres que s'exprime Arleston. Ça se ressent aussi dans le récit plus proche de nos problèmes actuels notamment à cause de l'absence d'utilisation des pouvoirs de chacun. Le ton est encore parfois un peu en joueur et léger - on lit quand même du Lanfeust - et les références cachées sont encore là mais il y a un petit quelque chose, peut-être dans la fin du tome, voire dans la fin - je pense assez proche - de la série, qui donne à ce tome 6 cette saveur si particulière. Quoi qu'il en soit, Arleston est un grand de la BD qui sait pousser ses personnages dans des directions inconnues tout en gardant son style, son âme et son fil directeur et rien que pour ça, il mérite un grand bravo.

La conclusion de

Tome de transition, ce tome 6 permet comme un retour aux sources avec une remise à zéro de l'équilibre des forces en conflit et la mise en place d'une situation galactique intéressante. Le tome suivant sera à surveiller de près.

Que faut-il en retenir ?

  • Le style impeccable d'Arleston
  • L'avancement de l'histoire

Que faut-il oublier ?

  • Un tome qui met un peu de coté les pouvoirs de chacun

Acheter le râle du Flibustier en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de le râle du Flibustier sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Troy / Lanfeust

En savoir plus sur l'oeuvre Troy / Lanfeust