75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Les pétaures se cachent pour mourir #7 [1999], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 31 octobre 2005 à 11h48

Mais qui est l'ombre ténébreuse ?

La jaquette intrigante de ce tome 7 nous fait découvrir un nouveau personnage volant tel Zorro au secours des opprimés d‘Eckmül, j’ai nommé l’ombre ténébreuse. Du coté de Lanfeust et d’Hébus, en bien mauvaise posture à la fin du volume précédent, ce n’est pas très réjouissant, ceux-ci s’étant fait à moitié dévorés par des sirènes affamées. Mais après un peu d’aide extérieure, ils pourront rejoindre la cité des Glaces pour y trouver leur guide jusqu’u Magohamoth, le Glöof.
L’album prépare en douceur l’arrivée de la fin de la série, prévue en huit tomes avec quelques cases dédiées à Or-Azur qui se bouge pour retrouver C’ian. Nous assistons aussi à l’arrivée de Falordelle une rivale remplaçante de Cixi auprès de Lanfeust, ce qui nous vaudra un beau duel entre elle et C’ian. L’équipe de Lanfeust, après un début difficile, doit maintenant suivre le Glöof à travers ses nombreuses transformations et les différentes contrées de Troy pour finalement arriver au Magohamoth (mais ce n’est pas pour tout de suite). Le plus dur étant finalement de ne pas perdre le Glöof des yeux car les distractions sont nombreuses et peuvent être fatales.
Le genre abordé dans cet album est proche des films américains sur la conquête de l’ouest avec ces histoires de caravanes et de cimetière de Pétaures. La caravane de marchands qui suit elle aussi le Glöof permet à Taquin de dessiner quelques belles scènes de danse hispanique et de convois à la Lucky Luke façon Fantasy. Et si le Magohamoth ne fait pas encore son apparition dans cet album, vous saurez finalement qui est l’ombre ténébreuse…

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Les pétaures se cachent pour mourir #7 [1999]

David Q.
79

Un album qui prépare le final de la série Lanfeust tout en nous proposant encore de bons moments charme et d’action à la découverte de nombreux monstres et paysages de Troy qui nous font toujours un peu penser à notre petit chez nous.

Que faut-il en retenir ?

  • Les différentes mises en place avant le tome final
  • L'arrivée de Falordelle en rivale de C'ian

Que faut-il oublier ?

  • Cixi un peu écartée de l'histoire...

Acheter la Bande Dessinée les pétaures se cachent pour mourir en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de les pétaures se cachent pour mourir sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Troy / Lanfeust