75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : les buveurs de mondes
les buveurs de mondes >

Critique de la Bande Dessinée : les buveurs de mondes

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 31 octobre 2005 à 1015

Lanfeust s'enlise tout seul

Après trois tomes nous montrant une équipe soudée, Les buveurs de mondes (anciennement nommé Sale Temps pour les Mouches) est assez particulier. En effet, après le passage de la planète Abraxar à travers une porte dimensionnelle, l’équipe se retrouve séparée et finalement l’album se concentre sur les aventures de Lanfeust. C’est donc un Lanfeust assez seul (bien qu’accompagné de Swiip).
Tombé dans une sorte de village d’Amazones, Lanfeust va en apprendre plus sur le passé d’Abraxar qui était luxuriante et plein de vie avant de devenir cette planète aride. Quelques gags comme celui très plaisant sur la iti douche (toujours en référence à une fameuse publicité), ou l’ice cream nous font respirer dans un album un peu plus sérieux que d’habitude. C’est sûrement l’absence d’Hébus et de Cixi qui produit cette effet, et aussi le fait que cette histoire d’enfant de Lanfeust revient sur le tapis. Qäm essaye de remplacer Cixi dans un autre registre, celui de la gentille femme amoureuse mais il faut avouer que ça marche moins bien qu’avec la caractérielle Cixi.
La fin de l’album nous plonge sous les profondeurs des océans d’Abraxar poury rencontrer un Oho Seth (007) plein de gadgets et ce qui semble être, comme le titre l’indique, des buveurs de monde, un détonateur à la forme de boule de pokémon et une tahitienne forte en surf. Reste que la fin est beaucoup moins accrocheuse que celle du trois, même si elle a le mérite de vraiment nuos faire poser des questions sur la suite, la Chevauchée des Bactéries. Espérons que nous y retrouverons le reste de l’équipe qui nous a franchement manqué au cours de cet épisode un peu long qui semble mener nulle part.

La conclusion de

Si le voyage temporel était une bonne idée, le fait d’éparpiller les amis de Lanfeust et de centrer l’histoire sur lui rend cet album un peu plus monotone que les autres que les quelques références et bons jeux de mots ne parviennent pas à combler. De plus, la fin peu accrocheuse semble mener nulle part. Espérons que tout ceci trouvera sa solution dans le tome 5.

Que faut-il en retenir ?

  • Quelques très bons jeux de mots
  • Le voyage dans le temps formant une boucle temporelle

Que faut-il oublier ?

  • Un album quasiment centré que sur Lanfeust

Acheter les buveurs de mondes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de les buveurs de mondes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Troy / Lanfeust

En savoir plus sur l'oeuvre Troy / Lanfeust