75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : les sables d'Abraxar
les sables d'Abraxar >

Critique de la Bande Dessinée : les sables d'Abraxar

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 31 octobre 2005 à 0954

Lanfeust surfe sur la vague SF

Dans les sables d’Abraxar, Tome 3 de la série Lanfeust des Etoiles, nos héros se retrouvent sur une planète désertique animée d’un champs magnétique terrible qui évite l’utilisation de tout appareil technologique, sauf à ses pôles. C’est le lieu idéal pour abriter la rébellion que cherchent nos amis. C’est aussi le moment de faire évoluer un peu les personnages comme Cixi qui commence à parler à Lanfeust d’avoir un enfant.
C’est encore bien sûr l’occasion pour Tarquin de s’amuser en dessinant une ambiance Western dans la ville de Port Peebo, et pour Arleston de faire la part belle aux taxes et autres commissions pécuniaires que peuventt subir les malheureux touristes - pieds tendres - de passage. On sent le vécu et le besoin de revanche bien matérialisé par l’Orhleïl qui autorise la violence passagère. C’est ensuite au tour des classiques de faire leur apparition dans cet album avec de nombreuses pages en référence à Moby Dick et au capitaine Achab, ainsi qu’aux autres marins connus comme le Capitaine Haddock, Corto Maltese ou encore Barbe Rouge façon Astérix. La suite continue ses nombreux clins d’oeils avec une bestiole, le Dark-moule qui fait apparaître un tatouage à ses victimes qui ressemble à celui du fameux Dark Maul de Star Wars.

La conclusion de

Arleston commence à explorer les thème plus proches de la Science-Fiction comme les armées de clones, les portes hyper spatiales, la modification génétique ou le voyage temporel, les pouvoirs de Lanfeust faisant le reste. Tarquin lui fait évoluer doucement la palette de ses compétences vers un dessin avec de plus en plus de technologie sans pour autant délaisser son plaisir de dessiner des mondes merveilleux, hauts en couleurs et surtout imaginaires. Ce tome 3 donne définitivement à la série son style propre en se détachant de sa grande sœur.

Que faut-il en retenir ?

  • Encore des références (plus variées)
  • Plus de SF même si les dessins restent encore proche de la Fantasy

Acheter les sables d'Abraxar en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de les sables d'Abraxar sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Troy / Lanfeust

En savoir plus sur l'oeuvre Troy / Lanfeust