75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Moi, Moche et Méchant 2
Moi, Moche et Méchant 2 >

Critique du Film d'animation : Moi, Moche et Méchant 2

Avis critique rédigé par Sylvain T. le lundi 24 juin 2013 à 1550

Minion tout plein

Deux ans après un premier épisode plutôt réussi, Universel Pictures nous propose une suite dans la lignée du précédent, avec les Minions en plus.

Gru a bien changé depuis Moi, Moche et Méchant, il est désormais proche des trois petites filles qu’il avait récupérées précédemment, et s’en occupe comme un père. Mais tout se complique lorsqu’il est appelé par une organisation ultrasecrète qui lui demande des conseils sur un nouveau méchant particulièrement véloce. Aidé par sa nouvelle coéquipière de choc, la très belle Lucy, il va devoir prendre ses responsabilités et trouver un moyen de résoudre des évènements qui le dépasse, tout en préservant la vie de ses petites protégées. Peut-il réussir là où beaucoup d’autres ont échoué ?

Cela fait longtemps que l’on avait plus vu Gru, le héros d’un film d’animation qui avait finalement sonné le glas de Pixar dans ce domaine. Depuis son incursion, avec réussite, dans le monde et son couronnement aux Kids Choice Awards 2011, le film, devenu franchise, a largement contribué au succès des autres studios spécialisés dans l’animation avec d’excellentes surprises comme Dragons, Les Croods et bien d’autres. Toujours produite par le studio français Mac Guff Line, et réalisée par le duo Pierre Coffin/Chris Renaud, cette suite s’avère finalement dans la droite lignée du premier épisode. On retrouve un univers visuel que l’on connait déjà, sans surprise, il faut l’admettre, mais qui nous souhaite toujours aussi bien la bienvenue. Car Moi, Moche et méchant n’avait pas vraiment révolutionné le cinéma d’animation en proposant un scénario convenu, pas hilarant, mais pour autant plaisant à suivre, sa suite fait donc quasiment la même chose.

Quasiment, car Universal Pictures semble avoir enfin compris qu’il fallait appuyer là où le cash se trouve : sur les Minions. Les petites créatures jaunes de Moi, Moche et Méchant sont largement utilisées et ça fait vraiment mouche. On rigole dès qu’ils apparaissent, et la ressemblance avec les célèbres Lapins Crétins est encore plus proche dans le second épisode. Simples rôles secondaires, ils deviennent presque les héros de cette nouvelle aventure, si bien qu’un film uniquement centré autour de ces petits monstres très drôles (confirmé en juillet dernier), n’est guère étonnant. Le récit de son côté, s’avère convaincant, on n’est peu surpris par la tournure des évènements, mais Moi, Moche et Méchant 2 s’avère toutefois plus grand public que le premier opus. Les adultes y trouveront plus de plaisir, tandis que les enfants seront conquis. On est un peu moins dans les gamineries primaires, et les réalisateurs s’autorisent même quelques clins d’œil plus « adultes » ici et là, ce qui a tendance à faire sourire.

La qualité de l’animation n’est pas du niveau d’un Pixar ou d’un Croods, notamment au niveau des personnages, trop simples, mais c’est coloré, festif. La 3D  est au rendez-vous avec un effet relief bien perceptible par endroits. Le seul gros point noir s’avère finalement être la durée du film, une petite heure, dotée de 38 minutes supplémentaires. On peut difficilement faire plus court, si bien que le scénario s’avère assez expéditif à la fin. Enfin, on ne peut nier le talent de Steve Carell qui prête sa voix à Gru, alors si vous avez le choix : privilégiez la VO, plutôt qu’une VF loin d’être excellente (à l’exception d’Audrey Lamy).

La conclusion de

Moi, Moche et Méchant 2 fait un peu mieux que le premier épisode en étant encore plus accessible qu’il ne l’était déjà. On n’est guère surpris par le scénario, tandis que l’animation aurait mérité un coup de polish supplémentaire pour être totalement convaincante, mais l’expérience finale - un peu courte - s’avère tout à fait satisfaisante, et toujours aussi bonne que précédemment. C’est trop rare pour passer à côté.

Acheter Moi, Moche et Méchant 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Moi, Moche et Méchant 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Moi, Moche et Méchant

En savoir plus sur l'oeuvre Moi, Moche et Méchant