75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le cheval de Troie >

Critique de la Bande Dessinée : Le cheval de Troie

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 30 septembre 2005 à 09:31

Le fléau des Troyens !

Avant le dernier Troyen, il y a une série qui se nomme le fléau des dieux. Série incroyable, mélangeant antiquité et science fiction. Cette véritable réussite, autant technique que scénaristique, a donné une nouvelle collection chez l’éditeur : Chronique de l’antiquité galactique.
Dans ce même univers, la scénariste Valérie Mangin, s’attaque au mythe qu’étaient L’Eneide de Virgile et l’Odyssée d’Homère. Valérie Mangin en profite aussi pour faire re-naître les dieux de cette même antiquité mais en antiquités cosmiques qui se jouent de l’homme et qui les manipules tel des marionnettes. L’auteur, elle-même, avoue avoir pris des libertés, mais comme elle dit : « les légendes on souvent étaient réinterprétées. », et en ce qui la concerne, réinterprété les légendes, dont elle s’inspire, n’est que rendre hommage à celles du passés. L’histoire commence lorsque des navires découvrent leur cheval de Troie (un astéroïde taillé), croyant à une offrande pour les dieux ils finissent par vouloir le ramener sur leur planète. Comme dans l’histoire cela va conduire à la perte de la ville de Troie. La magie du fléau des dieux persiste et puise à la source de nos légendes pour en faire une fable futuriste qui est une véritable réussite encore une fois.
La première approche du visuel choque. Il faut dire que j’étais carrément amoureux du dessin de Aleksa Gajic sur le fléau des dieux. On retrouve par contre le même génie au mélange « habillement architecture du passé » avec celle que l’on pourrait imaginer pour le futur. Le dessin est souvent agréable, bien positionné et propose de belles scènes, mais comme dit plus haut, passé derrière Aleksa Gajic n’est pas facile et la comparaison n’est pas à l’avantage du dernier troyen : moins détaillé, moins expressif et surtout moins original. Demarez et carré dans son travail, il sait dessiner, c’est sur, mais son trait ressemble à beaucoup d’autre bons dessinateurs de la bande dessiné. L’un avait l’avantage d’avoir su se démarquer.

70

Premier tome d’une aventure parallèle au fléau des dieux, ce dernier souffre de la comparaison. Une très bonne bande dessinée qui perd l’effet de surprise du lecteur et le l’originalité du traitement de Aleksa Gajic sur le « Fléau …» Sa reste cependant du très bon et du plaisir assuré pour le lecteur.

Critique de publiée le 30 septembre 2005.

Acheter Le cheval de Troie en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le cheval de Troie sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !