75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Légendes de Troy, Nuit Safran t2: la vengeance d'Albumen #2 [2012], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 4 août 2012 à 13h18

Des fantômes, des trolls, des trolls fantômes


Cela n’était pas sans une certaine impatience que j’attendais la conclusion des aventures de héros de Nuit Safran, tant la lecture du premier tome m’avait fait découvrir, il y a déjà deux ans, une œuvre contribuant à tirer vers le haut une série trop irrégulière par son niveau de qualité. Je n’ai pas été déçu. En effet, La légende d’Albumen s’inscrit parfaitement dans la continuité de l’opus précédent, c'est-à-dire que l’on se retrouve à lire un récit au scénario certes pas révolutionnaire mais à l’intrigue plutôt bien ficelée, habitée de personnages accrocheurs - tant du coté des méchants (avec le vil frère Aouta qui épouse à la perfection le stéréotype du félon) que des héros – et revendique un sympathique féminisme (la participation de Melanÿn à l’écriture ne doit pas être étranger au fait).

L’on avait quitté les personnages en étant témoin de la trahison d’un Atoua qui parvenait à se débarrasser de son encombrante fratrie en l’envoyant, soi-disant pour sa sécurité, au lointain castel d’Hétamine. En même temps, la paisible existence des résidents de Nuit Safran se voit de plus en plus contrariée par les apparitions de fantômes, générés par l’esprit de Moustik. Dans ce tome 2, les choses s’accélèrent et la guerre ouverte prend le pas sur la conspiration. Cette situation explosive, qui fait même entrer en scène les fantômes d’une tribu troll, permet au dessinateur Eric Hérenguel (le célèbre créateur de Krän le barbare), de satisfaire, pour notre plus grand plaisir, ses penchants pour les déchainements gore aux fragrances Grand Guignol, le tout mis en valeur par un excellent rythme, fruit d’un découpage bien pensé. Et c’est à travers des explosions de cranes, de décapitations et d’éviscérations (toutes délivrées accompagnées des bons mots qui ont fait la réputation de l’univers de Troy) que la courageuse Libellule va reconquérir son domaine de Nuit Safran.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Légendes de Troy, Nuit Safran t2: la vengeance d'Albumen #2 [2012]

Nicolas L.
70

Sans révolutionner le petit monde de la bande dessinée d’heroic fantasy, Arleston et Melanÿn nous offrent avec ce diptyque Nuit Safran une œuvre très divertissante, à l’intrigue bien ficelée et au dessin efficace. Malgré l’absence de magie (le récit se déroule dans les Baronnies), l’esprit de l’univers de Troy est bien présent, tout en revendiquant une certaine indépendance, qui se traduit par le style un peu plus « craspec » du dessinateur Herenguel. A lire.

Que faut-il en retenir ?

  • Un scénario bien ficelé
  • Une atmosphère sympathique
  • De la baston et de l’humour
  • Un dessin efficace

Que faut-il oublier ?

  • Pas très original

Acheter la Bande Dessinée Légendes de Troy, Nuit Safran t2: la vengeance d'Albumen en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Légendes de Troy, Nuit Safran t2: la vengeance d'Albumen sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Troy / Lanfeust