75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : La trolle impromptue #17 [2013], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 7 décembre 2013 à 12h56

Les fourberies de Shapin


La magie qui baigne le monde de Troy peut parfois entrainer de drôles de situations. On en a une nouvelle preuve dans ce nouvel album mettant en vedette les sympathiques trolls de la forêt de Phalombe. Par la faute du jeune Shapin, fils du comte de Nauyelle. Usant involontairement de son pouvoir, le garçon a déclenché un transfert de personnalité. Sa sœur Kyrlande, une intellectuelle un peu rondelette se retrouve alors projetée dans le corps de Waha, et se voit contrainte d’adopter les mœurs grossières des trolls si elle ne veut pas être démasquée… et dévorée. Quand à Waha, prisonnière d’un corps tout mou, elle se retrouve à Eckmülh, quelques jours avant son mariage avec un noble de la cité. Un cauchemar.

Fort de sa double trame, La trolle impromptue est un récit indépendant qui s’amuse des deux décors qui font la richesse de Trolls de Troy. On y suit les déboires de deux personnages qui se retrouvent dans un milieu qui leur est complètement étranger et qui tentent de survivre à leurs manières, au prix de nombreuses maladresses. D’une coté, une jeune fille de haute naissance qui se jette sur son assiette et qui rote bruyamment, qui laisse choir ses bouquins pour s’adonner aux exercices physiques et qui finit par porter son fiancé dans la chambre nuptiale. De l’autre, une trolle adepte des baignades dans la rivière et qui préfère le miel à la viande crue. La recette comique est simple mais elle fonctionne parfaitement grâce à la présence de nombreux gags (la séquence de la chasse au Trululu est désopilante, tout comme est amusant de découvrir les réactions horrifiées du clan de Waha quand cette dernière se douche sous une chute d’eau) et quelques personnages secondaires réussis, notamment du coté des humains (cette petite fripouille sympathique de Shapin, les sœurs de Kyrlande, de vrais pétasses, Jolikäro, le vieux sage lubrique…). Cela faisait très longtemps qu’un scénario de Trolls de Troy ne m’avait autant amusé, même s’il enrichit pas du tout la mythologie et que certains vont le trouver un peu « puéril ».

Evidemment, le travail de Jean-Louis Mourier est pour beaucoup dans la réussite de l’œuvre. On connait bien la mesure de son talent. Ici, il nous offre une nouvelle fois des planches riches en détails et en décors. Le récit fourmille de petits gags visuels (comme les Trululus et leurs trous du cul, qui évoquent le chat de Franquin) qui fait que toutes les cases méritent que l’on s’y attarde. Le flux narratif est extrêmement dynamique et suit parfaitement le rythme endiablé des gags imaginés par Christophe Arleston. Quand aux personnages, ils sont toujours aussi expressifs et rigolos et, comme toujours, quand c’est nécessaire, vraiment sexy (Mourier s’attarde d’ailleurs souvent sur les fesses des sœurs de Kyrlande). Bref, c’est vraiment du superbe boulot. De quoi mettre un frein aux nombreux détracteurs du dessinateur, qui lui reprochent d’avoir trop relâché son style.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : La trolle impromptue #17 [2013]

Nicolas L.
75

Cela faisait très, très longtemps que je ne m’étais autant marré à la lecture d’un Trolls de Troy. Ici, avec cette histoire indépendante, Arleston et Mourier me réconcilient avec la série. Des gags très drôles, des personnages amusants, et un scénario qui joue avec malice du principe de quiproquos. Un grand moment : la chasse au Trululu !

 

Que faut-il en retenir ?

  • Un scénario amusant
    De très bons gags
    Un flux narratif efficace

Que faut-il oublier ?

  • Une histoire indépendante
    Une mécanique comique très éprouvée
    Trop puéril ?
  •  

Acheter la Bande Dessinée La trolle impromptue en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La trolle impromptue sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Troy / Lanfeust