75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : The Old Republic : Annihilation [2014], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 6 mars 2019 à 09h00

Du Star Wars pur jus

"L'air dans la grotte était frais, et pourtant une fine transpiration recouvrait la peau de Satele Shan. Les aspérités du sol s'enfonçaient dans son dos à travers la couverture sur laquelle elle était étendue. Elle modifia sa position en se tortillant pour échapper à l'inconfort, et la faible lueur des bâtonnets lumineux projeta sur la paroi face à elle l'ombre de ses membres qui s'agitaient en une danse grotesque."

Et de quatre ! Le MMORPG à succès The Old Republic a engendré son quatrième roman après les sympathiques Alliance fatale et Complots mais aussi malgré le perfectible Revan. C'est d'ailleurs le même auteur que ce dernier, Drew Karpyshyn, qui s'est occupé de ce nouvel opus Annihilation. Cette nouvelle plongée dans l'antiquité de Star Wars permet d'en savoir un peu plus sur la suite des événements vécus dans The Old Republic.

Au moment du début de l'intrigue, la République protégée par les Jedi et l'Empire Sith se livrent une guerre depuis des décennies. Alors que la République semble inexorablement gagner du terrain et peut à long terme entrevoir une victoire, l'Empire Sith peut compter sur un atout indéniable : son super croiseur Haute Lance lui donnant une avantage déterminant pour les batailles dans l'espace. Cette arme redoutable fonctionne en symbiose avec la Maître Sith Dark Karrid dont l'ambition n'a d'égales que ses victoires importantes. C'est pourquoi la République décide de lancer une mission pour détruire cette super-arme en utilisant plus la ruse et l'espionnage que la force brute. La mission est confiée à l'un des meilleurs agents de la République, Theron Shan, qui n'est autre que le fils caché de la Grande Maîtresse de l'Ordre Jedi Satele Shan. Cette mission périlleuse devra se faire en coopération avec le Jedi Gnost-Dural qui est aussi l'ancien maître de Dark Karrid avant que cette dernière ne bascule dans le côté obscur. Opérée en secret, cette mission se fera sous la supervision du chef des Renseignements de la République et du commandant des forces armées Jace Malcolm avec comme premier but de trouver un moyen efficace de détruire une arme réputée indestructible...

Si vous êtes familier du jeu The Old Republic, alors vous avez reconnu bon nombre de noms dans ce court résumé. Néanmoins, si vous ne connaissez pas le titre, sachez que vous ne serez pas perdu car le roman s'avère accessible à tous notamment aux fans de Star Wars. Même en sachant cela, on sent que Drew Karpyshyn a élaboré son roman comme pouvant faire partie d'une mission (ou une instance) prévue dans le jeu tant on retrouve des personnages typiques du jeu (l'agent, le Jedi et le contrebandier) devant pénétrer dans une base ennemie pour en détruire le cœur et éliminer ses chefs en passant... La structure du roman devrait ainsi plaire aux amateurs de MMO tout en restant assez rythmé et divertissant pour que tout amateur de space-opera y trouve son compte. De plus, les fans les plus assidus retrouveront des personnages issus des comics liés à The Old Republic. C'est finalement un roman sans prétention qui se lit assez rapidement et qui enchaîne agréablement les péripéties et les différentes situations pour en faire un honnête divertissement. Les personnages sont assez classes, les situations sont intéressantes avec de bonnes description offrant un cocktail d'action, de suspense et parfois d'humour simple mais efficace. On apprécie aussi l'aspect guerre totale allant du simple soldat au commandant en chef. Après il faut avouer que  ce roman assez court (410 pages) ne propose rien de plus que du divertissement et semble en dessous de ce que la littérature Star Wars a su nous offrir. Et quand il tente d'aborder des thèmes comme la guerre (ses sacrifices ou les choix qu'il faut malheureusement parfois prendre) force est de constater que cela est fait naïvement et assez maladroitement...

La conclusion de à propos du Roman : The Old Republic : Annihilation [2014]

Bastien L.
67

Des Jedi, des Sith, des sabres-lasers, des vaisseaux immenses, du suspense et de l'action... De quoi contenter tout fan de Star Wars qui se respecte pour un roman au rythme d'enfer qui propose un bon divertissement. Mais un divertissement finalement assez plat car convenu et manquant cruellement d'ambition. Un peu ce qu'on pouvait attendre d'un produit dérivé venant d'un produit dérivé, même si on aurait aimé être surpris.

On a aimé

  • Très divertissant
  • Theron Shan, personnage inédit et charismatique
  • Accessible même pour ceux ne connaissant pas le jeu

On a moins bien aimé

  • Trop classique
  • Un divertissement sans fond
  • Il faut aimer la période...

Acheter le Roman Star Wars : The Old Republic : Annihilation [2014] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Wars : The Old Republic : Annihilation [2014] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars