75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Harry Potter et la coupe de feu, OST >

Critique du Musique : Harry Potter et la coupe de feu, OST

Avis critique rédigé par Manu B. le vendredi 16 décembre 2005 à 07:55

Patrick Doyle reprend le flambeau

Après John Williams... Difficile pour un compositeur d'arriver en cours de saga, après que John Williams lui-même ait composé les BO des 3 premièrs volets. Même si Boyle n'a pas collaboré avec Lucas ou Spielberg, il a néanmoins une grande expérience en la matière avec à son actif pas loin de 30 films, dont la plupart sont des films de fiction plus "historiques" (Henry V, Frankenstein, much ado about nothing, Camelot, Hamlet...) ou conventionnels (Bridget Jones, Dead again, Lost...) Donc il avait la carrure pour relever le défi.
Harry Potter et la coupe de feu. Autant dire que ce roman est le roman le plus tourné action des 6 romans déjà parus, d'où la nécessité d'avoir le rythme requis et le punch pour supporter le films lors des scènes de poursuite ou les épreuves de la coupe de feu. A noter que l'atmosphère de ce roman s'assombrit considérablement avec une part belle à la magie noire des mangemorts et la réincarnation de Voldemort, la musique se devait d'être inquiétante pour porter la menace sur le film de bout en bout.
Dés les premières notes. Le premier morceau annonce d'ores et déjà la couleur dès les premières notes de the story continues puisqu'on pourrait y entendre l'un des thèmes de Dracula de Kilar. Et puis les violons virevoltent au dessus des tambours notamment dans Frank Dies.
L'humour. Rappelons, ce film comporte quelques scènes bien comiques où les personnages sont adolescents avec des problèmes d'adolescents. Quelques morceaux résolument joyeux et légers mais assez rares (Rita Skeeter, Neville's waltz, Hogwart's march dans un album de 24 morceaux), Patrick Doyle nous compose aussi tout de même 3 morceaux de valse ! De même, la présence de 3 morceaux pop-rock qui m'ont bien fait rire à la fin de l'album.
Le rythme. Incontestablement, le morceau golden egg est le plus rythmé, rendu de manière parfaite par Doyle, qui nous sort le grand jeu mais mon préféré reste le morceau consacré à Voldemort où la tragédie, la tristesse, le désespoir, la peur, la tension s'y cotoient dans ce ballet langoureux des violons et violoncelles, une légereté mortelle. J'aime beaucoup the maze également.

80

Belle succession au grandissime John Williams, Patrick Doyle a su avec justesse donner un style au film et est grandement responsable de la sombre atmosphère du film.

Critique de publiée le 16 décembre 2005.

Acheter Harry Potter et la coupe de feu, OST en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Harry Potter et la coupe de feu, OST sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Harry Potter