75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Harry Potter et le prince de sang-mêlé
Harry Potter et le prince de sang-mêlé >

Critique du Film : Harry Potter et le prince de sang-mêlé

Avis critique rédigé par Gil P. le jeudi 16 juillet 2009 à 0027

Mieux que le bouquin... comme quoi parfois

Le monde d'Harry Potter est sur le point de changer, l'adolescence le titille et il est au prise cette année à un complot incluant Malfoy. Il se doit aussi de réussir à découvrir tout ce qu'il pourra savoir sur son ennemi juré, Voldemort.

Dans ce long métrage, tous les personnages montre la maturité acquise durement dans le troisième et le cinquième épisode (le quatrième étant un interlude), on y suit les premières bluettes amoureuses (après la découverte de l'amour par Harry dans le précédent opus) mais on y renforce surtout le lien entre Dumbledore et Harry Potter afin de mener doucement vers la fin de l'histoire et finir de transformer Harry en chevalier blanc.

Le livre m'avait paru un peu soulant à vrai dire, trop long d'une bonne moitié car l'auteur s'écoutait parler en répétant indéfiniment les concepts des fois qu'on ne les aurait pas saisi au vol... L'avantage de ce film c'est qu'il coupe court dans le trop plein, puisque même en 2h30, il n'a pas le temps de trainer en ne reprenant que les éléments clés (et/ou intéressant, comme la partie de Quidditch) de l'histoire.

C'est le premier film où les coupures n'ont pas posé de problème puisqu'aucun élément important ne manque, il a suffit de débarrasser le métrage de tout ce qui ne servait absolument à rien dans le livre. Contrairement à d'autres épisodes où il a fallu mettre à la trappe énormément de bons passages voir d'éléments utiles pour la suite comme dans le cinquième film où on ne parle ni Quidditch, ni condition d'elfes de maison... Pourtant étrangement, cela n'en fait pas le meilleur film de la série, bien évidemment car l'histoire n'est pas la plus passionnante. Si Daniel Radcliffe confirme ce qu'on croyait savoir, qu'il est un excellent acteur et notamment dans la scène qui va devenir anthologique de la "chance liquide" et que David Yates hausse son niveau pour faire de ce sixième un aussi bon opus que son cinquième épisode (dont l'histoire aide largement plus le rythme du film), on est étonné à la fin du film de n'avoir pas été complètement conquis.

La conclusion de

David Yates parvient à montrer l'intérêt caché du 6e épisode d'Harry Potter. Là ou l'auteur s'enfermait dans un babillage sans fin, il met bout à bout les moments clés de l'histoire et transcende un bouquin parfois long à mourir. Loin d'être le meilleur épisode, ni même le meilleur film de la série, il parvient néanmoins à en faire un excellent film de début d'été.

Que faut-il en retenir ?

  • Daniel Radcliffe
  • Un bon lifting dans le bouquin
  • des effets spéciaux excellents

Que faut-il oublier ?

  • Une histoire sans finesse, manichéenne

Acheter Harry Potter et le prince de sang-mêlé en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Harry Potter et le prince de sang-mêlé sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Harry Potter

En savoir plus sur l'oeuvre Harry Potter