75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2 >

Critique du Film : Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2

Avis critique rédigé par Gil P. le vendredi 15 juillet 2011 à 1051

un générique de fin de 130 minutes...

Harry Potter en a fini  de son errance, maintenant il a des pistes sérieuses pour retrouver les derniers Horcruxes, ces objets qu’il doit détruire pour espérer vaincre Voldemort. Ces aventures l’emmènent dans tous les lieux qui ont fait la mythologie de son histoire et lui permettent au passage de résoudre toutes les intrigues qu’il a rencontré dans sa jeune vie...

La présente critique ne contient pas de Spoiler pour ceux qui n’auraient pas lu le livre ni vu encore le film. Pour ma part, j’étais mercredi, à minuit pour la toute première séance (hors avant-premières), ainsi que quelques 700 fans, dans mon cinéma habituel.Tous les cinémas de ma ville (qui n’est pas petite, même si elle n’est pas capitale) qui ont fait le choix de la séance de minuit ont fait carton plein c’est dire si nous attendions le film. Enfin nous... je me suis senti un peu seul. Entouré de lycéens et de quelques étudiants, je faisais figure de vieille baderne, presque Dumbledore déjà et pourtant toujours vigoureux.

Le film commence, je m’attends bien entendu à ce qui a été vendu, un film d’action trépidant qui en profite pendant quelques scènes calmes pour nous révéler les moments clés de l’intrigue et nous mener vers une fin grandiose... Enfin, je me méfie un peu, un film en 3D recalculée, juste pour faire de la 3D, David Yates, qui ne peut évidemment être devenu meilleur avec le temps puisqu’il prouve film après film qu’il est ridiculement nul et puis toutes les coupes, films après films, aucune version longue n’est jamais sortie, comment faire une histoire avec ce qui reste alors que tant d’histoires parallèles ont été évacuées et n’ont pas du tout été traitée dans le film ? Que reste-t-il pour faire un second film, un 7.2 ? Il va en falloir de l’action pour meubler tout ça... Est ce qu’au moins les dialogues clés seront respectés ? car il faut finir proprement tout de même.

Et bien j’ai eu dans les 15 premières minutes les réponses à tout cela. C’est simple, on fait juste les dialogues clés, on évacue les scènes d’actions en quelques minutes maximum (même le climax final), on fait beaucoup parler les personnages, on reste dans une ambiance très lente (presque aussi lente que le 7.1 mais celui-là c’était prévu comme ça et d’ailleurs c’était presque pas mal filmé) et... on compte sur les acteurs et les dialogues du bouquin, ou ce qu’il en reste pour faire tenir la boutique 2h10.

Si vous vous attendez à des scènes d’actions extraordinaires et que c’est ce que vous recherchez, allez voir La face cachée de la Lune, aucune histoire mais 1H30 d’action finale non stop filmée en full 3D de toute beauté (la première fois que la 3D sert à quelque chose dans un film d’action). Ne vous embêtez pas à vous contenter d’une 3D recalculée totalement inutile pour des scènes d’action sans aucune ambition et peu trépidantes...

Si vous adorez les grands réalisateurs, surtout passez votre chemin, David Yates est à peut près du niveau des rognures d’ongles d'Alfonso Cuarón (Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban), il peut cependant grandement remercier ce dernier car c’est lui qui a professionnalisé les jeunes acteurs et qui a permis à Harry Potter d’être une saga plus que sympathique tant justement le casting tient les films années après années. David Yates oublie des plans, ne respecte pas (par ignorance) des règles essentielles de rythme, de cadrage... Dans ce film-ci, il se révèle incapable de réaliser correctement les scènes de dialogues (alors que l’action est réalisée par la seconde équipe et donc pas par lui), il ne gère pas le temps que doit durer une scène, se révèlant parfois obligé d’ajouter des plans qui n’ont rien à faire là juste pour combler le vide laissé par son incompétence.

Si vous adorez Harry Potter, il vous faut néanmoins voir le film, d’abord pour les acteurs, ensuite parce que malgré les coupes souvent trop importantes des autres films, on a ici une résolution finale qu’il faut apprécier pour les bons côtés du métrage. Si ce dernier est un film mauvais et que la note indiquée en tête de gondole reflète cela, il ne faut pas vous sentir dégoutés et y aller quand même pour les bonnes raisons, parce que c’est Harry Potter et qu’on prend quand même à l’occasion un pied extraordinaire au détour d’un dialogue, d’une expression finement jouée ou d’un petit effet spécial réussi. S’il ne s’était pas agit de ce casting, ni de cette histoire, ce film serait un immonde nanard, mais l’histoire d’elle-même apporte une qualité suffisante pour tenir le choc.

Mais on regrette amèrement que l’ensemble de la production de tous les films n’aient pas mieux géré les coupes, permettant la sortie de versions longues qui auraient été utiles à remplir un peu ce dernier film qui n’a que peu à dire et qui le dit mollement. Enfin c’est ainsi, on ne revient pas sur 10 ans de cinéma sans un peu de mélancolie et les bons moments resteront assurément plus longuement gravés que les défauts pourtant très désagréables de cette saga de cinéma (et de littérature).

La conclusion de

Bon et bien c’est ainsi, il faut s’y résoudre, Harry Potter c’est fini. 10 ans de cinéma qui se cloturent sur un épisode plus que moyen qui n’a pas su tirer avantage d’une partie 1 relativement réussie et qui ne tient que sur les qualités intrinsèques de l’oeuvre originale et l’excellence des acteurs. Tant l’action que le découpage ou encore les raccords de dialogues “originaux” (non tirés du bouquin) ne sont qu’une infamie, à la hauteur du nabot de la réalisation qu’est David Yates qui a connu des jours meilleurs. C’est peut-être la production qui l’a laissé un peu tomber là parce qu’ils en avaient marre de rattraper ses bourdes... Toujours est-il qu’on est à la fois content de voir ce film car on l’attendait mais que la déception “cinématographique” est totale. Au final, c’est un film plus que moyen qui ne restera pas dans les mémoires. Un comble pour le succès annoncé qu’il va rencontrer.

Que faut-il en retenir ?

  • le casting
  • l'histoire

Que faut-il oublier ?

  • David Yates
  • l'action inexistante

Acheter Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Harry Potter

En savoir plus sur l'oeuvre Harry Potter