75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Harry Potter et les Reliques de la Mort >

Critique du Roman : Harry Potter et les Reliques de la Mort

Avis critique rédigé par Lujayne M. le jeudi 26 juillet 2007 à 11:21

La fin d'une saga

Voilà, c'est fini. L'histoire fabuleuse d'Harry Potter, et de son auteur, passée de l'anonymat et la pauvreté à la richesse et l'adulation des foules, est terminée. Du premier tome, une joli histoire pour enfants, au dernier tome, qui révèle enfin tous les secrets, que de chemin parcouru !
L'ambiance autour de ce dernier tome est particulière. A la fois l'excitation de savoir enfin les tenants et les aboutissants, et la tristesse en pensant que c'est le dernier (et il FAUT que ce soit le dernier ! Espérons que l'auteur aura la sagesse de ne pas succomber à la pression des fans et aux sirènes d'une suite qui serait surement très rentable...)
Dans ce dernier tome, Harry est donc à la recherche des derniers Horxcruxes, ces objets empreints de magie noire auquels Voldemort a confié une partie de son âme. Comme il l'avait annoncé dans le tome précédent, il ne retourne donc pas à Poudlard, tout à la quête que lui a confié Dumbledore. Ron et Hermione sont, bien entendu, de la partie.
L'ambiance dans le monde des Sorciers a tourné à la guerre. Ca y est, la dictature de Voldemort est avérée, et le ministère de la Magie est sous son emprise. Les morts, les disparitions ne sont que la partie émergée de l'iceberg : les Mangemorts sont décidés à faire le ménage, les sang-de-bourbe sont montrés du doigt, traqués, questionnés, et la propagande officielle veut dresser les sorciers contre les moldus, qui ne sont guère plus que des animaux. Rogue le traître a été nommé directeur de Poudlard, des Mangemorts professeurs enseignent la magie noire. Heureusement, des professeurs et des élèves entrent en résistance...
Pendant ce temps, Harry et ses amis fuient les Mangemorts. Ce n'est pas toujours facile, et parfois l'amitié peut en prendre un coup...
Vous vouliez des révélations ? VOus allez en avoir ! Vous vouliez douter ? Vous allez douter, aussi ! Si certaines révélations étaient attendues (RAB, par exemple), d'autres vous stupéfieront. Et l'auteur prend plaisir à approfondir le passé de certains personnages, et à donner à d'autres des comportements inattendus, qui pourtant font chaud au coeur : Dudley et Kreattur en sont le meilleur exemple.
On en apprend enfin plus sur Dumbledore, qui n'a pas toujours été un sage sorcier aux cheveux blancs. Rowling nous a tellement habitués aux plus insignifiantes phrases qui s'avèrent, quelques tomes plus loin, très importantes, que j'avais tiqué, dans le tome 4, sur une "lueur de triomphe" énigmatique qui avait traversé les yeux de Dumbledore après que Harry lui ait dit que Voldemort avait pris son sang pour renaître. Ici, vous saurez pourquoi... et vous douterez !!
Rowling nous fait passer dans tous les endroits, ou presque, où elle a emmené ses héros au cours des dernières années, et développe des endroits seulement évoqués, tels que Godric's Hollow, avec une belle intensité émotionnelle.
Quant au chapitre 33... celui-là, il est à marquer d'une pierre blanche. Si on se doutait de certaines choses, d'autres vont vous choquer au-delà de toute mesure. Certains personnages tombent de leur piédestal, et la chute fait mal. Si le roman s'arrêtait là, vous auriez l'impression d'avoir été trompés pendant 7 tomes !
Tout n'est pas bon dans ce dernier opus, il faut quand même le reconnaître. Même s'il se passe énormément de choses, l'ensemble est assez mou dans les 2 premiers tiers du livre (heureusement amplement rattrapé dans les 200 dernières pages). Il y a des morts, oui, beaucoup, mais aucune n'a la portée émotionnelle de la mort de Sirius ou de Dumbledore... on a l'impression que Rowling se débarrasse de personnages, histoire de dire qu'elle s'en est débarrassée !
Quant à ces fameuses "Reliques de la Mort", elles arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe, même si elles permettent de lier pas mal de choses ensemble... Etait-ce prévu depuis longtemps, ou est-ce un moyen commode pour l'auteur de résoudre certaines incohérences précédentes ?
La seule chose vraiment dommage, c'est le dernier chapitre. J'ai toujours détesté ce genre de chapitre, qui coupe court à toute l'imagination possible (et c'est d'ailleurs pour ça que je n'aime pas la fin du Seigneur des Anneaux) et me rend inexplicablement triste. On comprend que l'auteur ait voulu verrouiller sa série, mais il y avait sans doute d'autres moyens...

85

Voici donc l'ultime tome, où tout est expliqué, où les mystères sont enfin dévoilés, où tous les personnages montrent enfin leur vrai visage, en bon ou en mal. La bataille finale a comblé toutes mes espérances - même si je n'ai pas très bien compris, je l'avoue, un certain passage dans la blancheur - et rattrape l'impression de mollesse du début du livre. On aurait pu espérer plus de courage de la part de l'auteur, mais je pense qu'elle s'en tire quand même très bien, sans passer trop par les sentiers battus.
Reste une impression de tristesse, de vide. Eh oui, c'est fini... :(

Critique de publiée le 26 juillet 2007.

Que faut-il en retenir ?

  • tout est révèlé
  • malgré tout, il y a du suspens

Que faut-il oublier ?

  • un peu long par moment

Acheter Harry Potter et les Reliques de la Mort en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Harry Potter et les Reliques de la Mort sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Harry Potter