75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Harry Potter et l'Ordre du Phénix
Harry Potter et l'Ordre du Phénix >

Critique du Film : Harry Potter et l'Ordre du Phénix

Avis critique rédigé par Sylvain T. le lundi 2 juin 2008 à 2237

Plus jamais ça !

Alors que le sixième volet doit sortir cette année, retour sur le cinquième épisode du sorcier le plus célèbre de tous les temps. L'occasion de découvrir que, derrière un formidable livre se cache un film sans saveur, bon à jeter.

hp53

Cedric Digori est mort. Voldemort est de retour, mais le ministère de la magie n'y croit pas et met en garde la population sorcier contre la folie de Dumbledor et du célèbre Harry Potter. Alors qu'il entre en cinquième année à Poudlard, une école de sorcier, le jeune sorcier va découvrir qu'une ancienne organisation (L'Ordre du Phénix) composée notamment de Sirius Black, son parrain, de Maugrey Fol'oeil ou encore de Remus Lupin, oeuvre pour essayer par n'importe quel moyen de détruire le seigneur des ténèbres. Mais c'était sans compter sur Dolores Ombrage, la fouineuse du Ministère de la Magie qui prend le poste de Professeur contre les Forces du Mal et qui décide de tout chambouler. Mais Harry le sait, il est en danger, ses amis aussi, et s'il ne fait rien, tout pourrait disparaître...
Après deux premiers épisodes tout simplement magiques, la saga Harry Potter en film n'a su que me décevoir au fil des années. Le quatrième opus concrétisant la longue marche pitoyable vers le titre suprême de gros navet de l'année. C'est donc avec une attente dubitative que j'ai découvert Harry Potter et l'Ordre du Phénix réalisé par David Yates. Le réalisateur anglais promet un "renouvellement" de la licence, et finalement... on se retrouve devant un film aussi nullissime que le quatrième. Autant vous le dire tout de suite, je suis un énorme fan des romans de J.K. Rowling, et même si je pouvais me résoudre sans mal à voir un film ne suivant pas a la ligne prêt le livre éponyme, je m'attendais tout de même à un minimum de respect envers l'oeuvre. Outre le fait que les scénaristes ont changé parfois brutalement l'histoire (Cho dénonçant Harry...) c'est la réalisation qui est réellement à jeter. En effet, là où le cinquième livre devient plus noir, se montrant parfois violent envers ses personnages principaux, le film reste plat tout au long des 2h18 de film. Enchaînement de scènes d'actions sans réel résultat et roman à l'eau de rose, ce cinquième film n'arrive même pas a se hisser un tant soit peu au niveau du livre, quelque soit la scène que l'on regarde.
hp53 hp53

Pour l'avoir vu en HD, la haute-définition ne rend véritablement pas du tout honneur au film, puisque l'on remarque encore plus tous les défauts de conception (et même un morceau de caméra), chose vraiment ahurissante dans ce genre de grosse production. Force est de constater que le réalisateur ne sait absolument pas retranscrire l'univers de Harry Potter. On se demande presque si l'on est aller voir Harry Potter et l'Ordre du Phénix ou si l'on ne c'est pas trompé de film. Les minutes s'enchaînent jusqu'à l'avènement du combat final. Après la mort burlesque de Sirius (triste ? Dans le livre oui, dans le film c'est limite minable), Harry part à la recherche de son assassin, l'ignoble Bellatrix Lestrange. A ce propos, l'actrice joue parfaitement bien le rôle de cette ancienne prisonnière d'Azkaban. S'en suit alors le face à face entre Harry et son pire ennemi, Lord Voldemort LE méchant de la saga que l'on retrouve campé par Ralph Fiennes. Comme dans le livre, Dumbledor apparaît pour se méler au combat et protéger Harry. C'est alors que le mythique affrontement du cinquième tome s'enchaine. Rapidement. Non, beaucoup trop rapidement. Epoustouflant de par sa réalisation (merci David Heyman), on se demanderait presque s'il s'agit vraiment de la fin du film tellement tout cela est rapide. Non mais sérieusement, qui a eu l'idée saugrenue de résumer 900 pages en 2h18 ?
Et comme si cela n'était pas suffisant, et tout comme dans les précédents films, de nombreux passages sont tout simplement passés à la trappe. Des passages certes peu intéressants dans la tenue du cinquième tome, mais cruciaux pour la compréhension des sixième et septième opus des aventures du petit sorcier. Comment vont-ils faire pour éviter de parler de ces "détails" ? Supprimer les scènes importantes des trois prochains films et gâcher encore une fois une formidable franchise ? mais où est passé la magie des deux premiers films ? Enfin quand on y repense, vue la pauvreté de ce Harry Potter et l'Ordre du Phénix, il sera difficile de tomber plus bas et l'on ne peut qu'espérer qu'Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, prévu pour novembre prochain, puisse remonter la pente.
Il y a toutefois deux choses positives dans cet amas de gâchis. La première, je vous en parlais plus haut, il s'agit des acteurs, tous jouant leur rôle à la perfection. La palme revient véritablement à Imelda Staunton, l'actrice incarnant l'atroce Dolores Ombrage, incarnant la délicatesse et le diable en même temps avec talent, il s'agit de LA révélation de ce cinquième film. Mais de ce coté là, le casting de la saga n'a jamais eu à rougir puisqu'il est composé des acteurs les plus talentueux du moment. Seconde note positive, c'est la musique. Après John Williams et Patrick Doyle, place à Nicholas Hooper. Grâce à sa simplicité, le compositeur à su donner une touche personnelle à la saga. Certes ce n'est pas aussi bien que le grand Williams, mais tout de même, la musique, présente à chaque instant, est un bonheur pour les oreilles.

La conclusion de

Encore une déception, tombant encore plus bas que le quatrième film (pourtant il n'était pas brillant !), Harry Potter et l'Ordre du Phénix n'est qu'un film de bas étage n'ayant rien à voir avec le livre éponyme. Aucun respect pour l'oeuvre d'origine, ni même pour les fans, seul les acteurs et la musique rattrapent une production bien morne.

Que faut-il en retenir ?

  • La Musique
  • Les Effets-Spéciaux
  • Les Acteurs

Que faut-il oublier ?

  • La pauvreté du scénario
  • David Yates
  • Scènes du livres manquantes
  • Non-respect de l'oeuvre d'origine
  • 2h18 pour 900 Pages ??

Acheter Harry Potter et l'Ordre du Phénix en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Harry Potter et l'Ordre du Phénix sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Harry Potter

En savoir plus sur l'oeuvre Harry Potter