75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Charlie et la chocolaterie, la BO >

Critique du Musique : Charlie et la chocolaterie, la BO

Avis critique rédigé par Jerules le vendredi 16 décembre 2005 à 09:04

Bande originale pouvant fortement nuire à votre entourage.

Adorateurs de l’association Danny Elfman-Tim Burton, c’est BOF est pour vous. Rares sont les BO où le compositeur est reconnaissable dès les premières secondes. Seuls John Williams, Hans Zimmer, Howard Shore…bon d’accord ils ne sont pas si rares. Danny Elfman fait partie de ceux là. Sa patte est facilement reconnaissable dans le Main Title, le réalisateur par la même occasion.
Les morceaux interprétés par les Oompa Lumpa, inaudibles ou relevant du génie, à vous de choisir, et dédiés aux différents enfants du film ont au moins le mérite de nous changer des partitions habituelles de Danny Elfman. Décalés, ils touchent à tous les genres musicaux et dynamisent cette bande originale. Le reste du CD est fidèle aux habitudes de Danny Elfman. Adepte des violons-cors-chœurs, il compose un morceau d’introduction rythmé, alternant percussions et envolées de violons, collant parfaitement à l’univers du film, extrêmement riche, coloré, burtonien !
Wheels in Motion est assez délirant vers la fin, passant d’un chœur « Spidermanesque » à une sorte de sautillement malheureusement trop court, vous faisant immédiatement penser à l’elfe hantant votre jardin et déguisant vos nains la nuit. Malheureusement, on n’échappe pas au piège des nappes de violons pleines de bonnes intentions, aux voix charmantes des chœurs, qui osons le dire, nous endorment.Le morceau The Rivers Cruise donne le chant aux Oompa Lumpa mais n’aurait pas du être séparé en deux parties. La première annonçait un superbe morceau finalement absent, la deuxième partie étant un simple développement du thème, beaucoup trop court.

92

Ne chipotons pas, Danny Elfman est un des compositeurs les plus doués de sa génération. Il y a bien sur le risque de faire une overdose de thèmes mélancoliques gentillets, de notes de pianos égrenées juste pour souligner la féerie du film mais pour remédier à cela, précipitez vous sur la musique de The Corpse Bride !

Critique de publiée le 16 décembre 2005.

Acheter Charlie et la chocolaterie, la BO en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Charlie et la chocolaterie, la BO sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !