75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Star Wars BD Magazine 2, par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 1 août 2006 à 15h19

Épuration et princesse au programme !

Deuxième numéro pour le star wars magazine, qui garde la même architecture éditoriale. La première question qui nous vient est sur le choix de l’histoire Purge de John Ostrander. En Bien qu’averti à l’avance, il est regrettable pour le fan de la saga de George Lucas de se retrouver le même mois avec la même histoire. Purge étant présent aussi dans le clone wars 10. Bien entendu, l’histoire est de qualité et méritait une traduction, mais de là à l’éditer en double.
Dans Purge (édité aux États-Unis en décembre 2005) nous assistons à la première traque de Vador contre les Jedi, ou celui-ci espère finir par trouver son ancien maître Obi-Wan. Le dessin de Doug Weatley est tout simplement magnifique et les couleurs de Ronda Patison assez traditionnelle, mais bien foutues ressortent à merveille.


Ensuite, deux histoires qui mettent en avant la princesse Leïa. La première se nomme ‘premières impressions’ (first impressions – SW tales #15 (juin 2003)). Si l’histoire de Nathan Walker est assez amusante et montre une princesse à fort caractère, le dessin de Kiliam Plunkett est très basique. Par contre, ses personnages ont l’avantage d’être très expressifs. La deuxième histoire mettant en scène Leïa est dans la même logique. Plus vieille que la précédente, puisqu’issue de mars 2002, ‘Princess Leia Diaries (Star Wars Tales #11) bien qu’amusante, nous livre une Leïa peut-être un peu trop naïf par rapport à celle que nous connaissons. L’histoire de Jason Hall offre cependant assez de panache pour vite nous faire oublier cette perception d’une Leïa vue rarement sur ce jour. Le dessin de Chris Brunner souffre des mêmes défauts que Plunkett d’ailleurs, les deux traits sont presque identiques, même si ce dernier s’offre un point supplémentaire grâce a une scène de danse Twilek.
La dernière histoire qui traduit le comics Model Officer (Star Wars Empire #35 – 08/2005) permet à John Jackson Miller de donner le meilleur de lui-même en seulement 22 pages. Une histoire qui traite de la trahison de manière percutante, de même qu’elle a l’avantage aussi de nous dévoiler un Vador plus subtil et tactique. Le dessin, de Brian Ching aidé des couleurs de Michael Atiyeh rendent un visuel vraiment agréable à l’œil. Bon, avec le recul il y a beaucoup de gros plan et de grandes cases, mais franchement le dessin est super lisible et laisse glisser l’histoire d’une traite.

La conclusion de à propos du Comics : Star Wars BD Magazine 2

Richard B.
70

Un deuxième numéro de qualité indéniable est varié qui plus est. Vu la qualité j’en reviens toujours à regretter le format choisi … mais, il faudra bien s’y faire. Étant fan de la saga je suis comblé de voir enfin ces histoires traduites et accompagnées d’articles d’introduction de qualités.

Que faut-il en retenir ?

  • Une lecture plaisante et facile
  • Les dessins de Doug Weatley
  • La danse Twilek hilarante

Que faut-il oublier ?

  • Le Format A4 qui rend l’ensemble fragile
  • Le fait de retrouver Purge en double avec Clone wars 10

Acheter le Comics Star Wars BD Magazine 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Wars BD Magazine 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars