75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Midnight Tales #2 [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le dimanche 7 avril 2019 à 09h00

Un deuxième tome à la hauteur du premier !

Midnight Tales est une série crée par Mathieu Bablet pour le label 619 chez Ankama. Le Label 619 est une collection de BD au format comics plutôt audacieuse. Ses produits sont de très bonnes qualités : couverture épaisse souple à rabat, papier au toucher agréable…

Cette série est un excellent exemple de réussite du Label 619. Regroupant plusieurs histoires et plusieurs artistes, ces recueils édifiants construisent petit à petit l’univers ésotérique et occulte autour du Midnight Order, l’Ordre de Minuit.

Ce deuxième tome reprend donc le même type de structure que le premier volume alternant BD, nouvelles, encyclopédie occulte. Le collectif d’artistes sous la direction de Mathieu Bablet semble s’éclater. Voyons quand et où ce tome nous emporte.

Witch O’Winchester nous propulse aux Etats-Unis à notre époque à la découverte de la maison hantée la plus célèbre et la plus étrange : le manoir Winchester, the Winchester Mystery House, classé monument historique et donc ouvert à la visite. Nous voici donc lors d’une visite guidée de cette maison plus qu’étrange quand un des visiteurs commencent à faire lourd… est-ce bien judicieux de troubler la quiétude d’un lieu hanté, surtout quand la guide est une sorcière ? Pas de contenu supplémentaire sur cette BD, celle-ci se charge de faire l’historique de cette maison hantée si célèbre. Une histoire sur la rancœur, l’ego mais aussi le deuil. Le dessin de Florent Maudaux est impeccable sur un scénario à plusieurs mains du dessinateur, accompagné de Mathieu Bablet et Rebecca Morse.

L’étrange cas de Bartholomew se déroule en Egypte et tout d’abord, au Caire en 1937. Une jarre contenant un européen miniature, deux jeunes femmes sorcières, un chien fidèle, le tout mélangé pour une expédition périlleuse. Très pulp et rappelant les méfaits du colonialisme, cette histoire aurait fait un scénar horreur aventure de jeu de rôle. Le dessin effilé est de Da Coffee Time sur un scénario de Mathieu Bablet.

Before the nightmare est une nouvelle d’Isabelle Bauthian illustrée par Mathieu Bablet. Plan astral et dragon, être une sorcière de l’ordre de minuit est loin d’être une sinécure.

L’amulette est une BD sombre écrite et dessinée par Mathieu Bablet. Nous sommes à Pluckley, Angleterre en 1998. Une grand-mère mourante fait une singulière demande à sa petite-fille. Emouvante, cette histoire est une des meilleures du recueil. Elle permet aussi de découvrir la « society for psychical research » fondée en 1882 qui étudiait scientifiquement les phénomènes non expliqués.

Tanguy Mandias propose une nouvelle illustrée par Bablet intitulée Nous ne croyons plus. Le grand nord, la rencontre entre l’église et les chamans, une déesse inuit. Exotique.

Devil’s Garden #2 est une histoire aux côté un peu manga avec au dessin Mathilde Kitteh et au scénario Mathieu Bablet. Sheridan, introduite dans Midnight Tales #1, se voit confier la mission de capturer la jeune Chantira, vivant à Bangkok de combats de rues et de mendicité. Cette dernière a tout le mal du monde à contrôler ses pouvoirs, qui la consument petit à petit de l’intérieur. Amitiés, fantômes, fight club, outsiders, addictions. Un récit profond aux couleurs surprenantes. 

Ce tome aussi passionnant que le premier se conclue sur une brève histoire de la magie dans l’Egypte antique, très intéressant et sur un teasing pour le tome 3 : spécial Japon dont une nouvelle devrait se dérouler à Hiroshima.

 

La conclusion de à propos du Comics : Midnight Tales #2 [2018]

Nathalie Z.
92

Ce deuxième opus des Midnight tales est au moins aussi bon que le premier si ce n'est plus ! Le collectif d'artistes réunis autour de Mathieu Bablet nous transporte dans l'espace et le temps dans ces contes de minuit effrayants et émouvants. La partie encyclopédique épaissit cet univers occulte passionnant. Bref, à lire absolument !

On a aimé

  • Un univers occulte travaillé
  • Des personnages féminins denses et loin des clichés
  • Des contes émouvants et effrayants

On a moins bien aimé

  • Le style graphique est différent d'une histoire à l'autre, cela peut rebuter. 

Acheter le Comics Midnight Tales #2 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Midnight Tales #2 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Midnight Tales