75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Girodouss #2 [2005], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 28 août 2005 à 13h43

Navïs en pleine forme !

La nouvelle Navïs revient après « Houyo », un premier tome attachant, mais qui manquait un poil de piment pour en faire une bande dessinée indispensable. Que les fans de la belle et de Sillage se rassurent: « Girodouss » surpasse de très loin la première aventure, et permet à Navïs d’être au sommet de sa personnalité que l’on aime tant !
Navïs cette fois va essayer de comprendre les phénomènes de la vie et les relations « amoureuses ». Bien sûr Nsob, le robot nounou, est loin d’être maître en la matière d’explication sur comment apparaissent les bébés. Navïs devra donc essayer par elle-même de comprendre certaines choses… et indéniablement Jean David Morvan s’est régalé à faire cet épisode, autant que le lecteur se délectera de le lire. Plein de bon sens, et avec une vision riche, Morvan donne au plus jeune une piste sur la vie et pour les plus vieux un petit rappelle sur les questions qu’ils ont put se poser. De plus Navïs gagne en personnalité et devient cette fille tête de mule prête à se mettre dans tous les dangers ; mais toujours avec grand cœur et en pensant toujours à bien.
Jose Luis Manuera revient et il est au sommet de sa forme. Son retour sur Navïs explose de très loin ses prouesses sur le premier (déjà pas mal) pour cette fois s’affirmer pleinement est créé des scènes purement jouissives comme la tentative de la jeune fille à s’essayer des coupes de cheveux (p4-5). Ou encore, à la page 16 et 17 où il y a une course poursuite pleine de dynamisme sans pour autant être dur à suivre. De plus malgré des effets de vitesses, je me suis régalé à regarder chaques détails d’expression de Navïs et Houyo.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Girodouss #2 [2005]

Richard B.
84

Navïs : Girodouss est immanquable, largement supérieur à la première aventure autant par le dessin que par son histoire et ses gags. Un régal pour petits et grands. Merci Jean David d’avoir était si inspiré et avoir donné autant de plaisir à cette lecture. Navïs en pleine forme !

Acheter la Bande Dessinée Girodouss en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Girodouss sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Sillage