75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Daggerdale
Daggerdale >

Critique du Jeu Vidéo : Daggerdale

Avis critique rédigé par Sylvain T. le jeudi 23 juin 2011 à 0013

Trop ambitieux

Licence culte, Donjons & Dragons est sans doute celle qui a réussi à fédérer le plus de joueurs à travers le monde et pas uniquement dans le milieu vidéo ludique. Elle revient aujourd’hui sur Xbox Live Arcade au travers d’un hack’n slash, genre devenu particulièrement timide ces dernières années, notamment sur console. Il faut dire que le genre ne se prêtait, jusqu’à il y a très peu de temps, pas du tout à la jouabilité d’une manette, mais grâce à quelques prises de risques comme Sacred 2 : Fallen Angel et le récent Torchlight, le genre est revenu à la mode et surtout dans le cœur des joueurs. Faut-il pour autant prêter une certaine attention à cet épisode qui sort directement en digitale ? Pas vraiment.

Dungeons & Dragons : Daggerdale s’articule autour de quatre classes et d’un gameplay plutôt classique. Comprenez que vous avancerez dans un monde finalement très linéaire où vous gagnerez de l’expérience ainsi que des points de compétences (au gré de votre montée en niveau). Pour venir en découdre avec vous, des monstres, très nombreux, mais malheureusement d’une diversité poche du néant, et quelques boss issus de quêtes. Autre élément de discorde, le cruel manque de finition. En choisissant un graphisme réaliste, les petits gars de chez Bedlam Games ont pris un énorme risque. Il faut dire que les jeux en téléchargement imposent des limites qu’un jeu boite n’a pas forcément. Le poids du titre est d’ailleurs à prendre en considération, et il semblerait que les développeurs aient préféré sacrifié le visuel plutôt que le reste. Dungeons & Dragons : Daggerdale est donc moches, ça pique même l’œil, car c’est très aliasé et les décors sont vraiment trop communs pour rester en mémoire.

Les bugs sont aussi (et malheureusement) légions. Entre les freezes et les bugs de textures, le joueur a le choix. Cela dit, on aurait tendance à ne pas forcément tout trouver mauvais dans ce Dungeons & Dragons : Daggerdale. L’aventure solo, si elle est parsemée de frustrations, se fait en multi et reste relativement intéressante. Le titre se termine assez rapidement sans pour autant être trop court.

La conclusion de

Ce Dungeons & Dragons : Daggerdale est une expérience intéressante, pas sur le plan technique, c’est sur, mais au final les joueurs fans du genre pourraient réussir à s’en sortir sans trop de difficulté malgré une finition plus que douteuse. A réserver au période de vache maigre vidéo ludique.

Acheter Daggerdale en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Daggerdale sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Donjons & Dragons

En savoir plus sur l'oeuvre Donjons & Dragons