75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Sonic Heroes >

Critique du Jeu Vidéo : Sonic Heroes

Avis critique rédigé par Bastien L. le mardi 15 avril 2008 à 17:08

C'est moi Sonic, super Sonic...

Version testée : PS2
Haaaa Sonic… Un des emblèmes du jeu vidéo depuis sa première apparition sous la houlette de Sonic Team en 1991. Et quel succès depuis ! Jusqu’à Sonic Adventure sur Dreamcast en fait et ensuite, le personnage semble une suivre une sorte de perte de qualité artistique en parallèle avec la firme Sega qui depuis l’échec de la Dreamcast justement à du mal à s’en remettre. C’est donc un Sonic en perte de vitesse qui débarque en 2004 pour la première fois sur X-Box et PS2 et encore une fois sur GameCube.
Pour redorer un peu le blason du hérisson bleu, les développeurs reprennent d’abord l’idée d’un scénario à compléter avec les différents protagonistes proposés mais cette fois-ci sous forme de Team au nombre de 4 : La Team Sonic avec donc Sonic, son pote Tails et le rebelle Knuckles. Ensuite l’équipe des méchants avec la Team Dark : L’amnésique Shadow, la chasseresse de trésors Rouge et le robot Omega. Puis viennent la Team Rose avec la pot-de-colle Amy, Cream et le gros chat Big ainsi que la Team Chaotix avec Espio, Charmy et Vector. Inutile de préciser qu’aucune n’arrive à atteindre le charisme de la première avec un désintérêt croissant surtout pour la dernière. Chaque trio possède dans son équipe un spécialiste en vitesse (Sonic ou Shadow), en force (Knuckles ou Big) et en vol (Tails ou Charmy) et il faudra alterner les 3 personnages tout au long des 14 niveaux et nombreux boss.
Si l’idée semble prometteuse à la base, c’est un peu confus manette en main avec déjà une gestion de caméra désastreuse qui se révèle rageant tant le droit à l’erreur est minime avec un nombre de vie assez limité ou perte complète de ces dernières équivaut à recommencer le niveau depuis le début. De plus les niveaux ne diffèrent pratiquement pas (ni les boss d’ailleurs) selon l’équipe qu’on incarne si ce n’est quelques trucs… Mais ça reste bien maigre pour donner envie de se les farcir 4 fois… Seuls les plus courageux et désireux de tout faire y parviendrons car ce n’est pas l’histoire qui utilise encore une fois le prétexte de volonté d’Eggman de conquérir le monde pour enchaîner divers niveau à une allure toujours plus vite (un peu trop pour les personnages rapides d’ailleurs qui deviennent rapidement difficiles à maîtriser) qui auraient mérités d’être plus court afin d’offrir de la diversité selon les équipe…
Et pourtant, l’esprit Sonic subsiste rien qu’avec l’intro et sa musique rapide avec nos 3 héros baignant dans un halo de lumière d’été… Comme les premiers niveaux paradisiaques avec enchaînement de loopings, vrilles, destructions d’ennemis et autres collectes d’anneaux… L’esprit Sonic Team sera toujours là c’est indéniable et rien que ça peut entraîner des tonnes et des tonnes de joueurs à tenter l’aventure. Mais bon surtout avec Sonic en fait… Les niveaux reprennent ensuite des décors types comme le casino, la base d’Eggman ou encore une jungle, une grande ville et un désert… Les graphismes sont assez quelconques avec juste quelques variantes pour les ennemis de métal du méchant moustachu qu’on détruit allégrement et avec un malin plaisir. Les cinématiques sont en revanche franchement bien réussies, dommage qu’elles ne servent pas un meilleur scénario…

55

Le jeu déçoit donc par la faute d’imperfections qui font vraiment tâches, dommage pour une licence qui a toujours autant de charisme mais qui peine à bien se renouveler…

Critique de publiée le 15 avril 2008.

Acheter Sonic Heroes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Sonic Heroes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !