75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Série Télé : Smallville
Smallville >

Critique de la Série Télé : Smallville

Avis critique rédigé par Sylvain T. le dimanche 2 août 2009 à 0233

Une sensation de vide

Cela fait déjà 8 saisons que les scénaristes de la série Smallville nous racontent les histoires de celui qui deviendra par la suite le Superman que l’on connait. C’est aussi depuis 8 saisons qu’ils nous abreuvent d’incohérences en tous genres, oubliant allègrement que c’est avant tout un show basé sur une licence très connue.

Si Smallville nous prouve bien une chose avec sa huitième saison, c’est que même avec des effets spéciaux à tout va et des acteurs sexys, on ne peut pas aligner 22 épisodes sans défauts. Pourtant, le scénario se donne du mal pour nous intéresser, le début de la saison commence par l’officialisation en quelque sorte, de la disparition de Lex Luthor, chose impensable dans la mythologie Superman, mais qui s’explique par la non-reconduction du contrat de Michael Rosenbaum qui avait visiblement vu depuis déjà l’année dernière que son personnage devenait un zeste de n’importe quoi. Du coup, il faut bien le remplacer, et c’est une femme qui va venir au secours de la série en la personne de Casidy Freeman qui incarne la mystérieuse Tess Mercer qui prend les rênes de LuthorCorp. On ne comprend pas trop son rôle au début de la saison, mais tout cela va changer puisque son personnage va prendre beaucoup d’importance sans toutefois se montrer trop envahissant.

Cette huitième saison est également celle qui va voir le personnage d’Oliver Queen prendre de l’importance, devenant par ailleurs récurrent. Celui qui interprétera Green Arow lors de la Justice League va aider à sa manière Clark Kent (Tom Welling) en proie à une bande de brigands en pleine Russie. Mais voila, il est vrai que l’acteur qui sert d’Oliver est aussi crédible qu’une mouche au dessus d’un tas de m*rde, passez-moi l’expression, mais il n’est franchement pas passionnant à suivre. Son manque de savoir-faire se ressent cruellement, surtout qu’il lit les textes comme un enfant de 10 ans qui réciterait par cœur sa poésie à l’école. Bien sûr, tout n’est pas noir dans Smallville saison 8, heureusement d’ailleurs. Chloé (Allison Mack) qui saura rester discrète sera au centre de certains épisodes rondement menés et très intéressants à suivre, c’est également le cas de Lois Lane (Erica Durance), qui, même si l’on se demande encore ce que fait son personnage dans Smallville, a réussi à s’imposer sans trop de problèmes.

Le scénario fil rouge s’articule autour de l’un des ennemis les plus importants de la licence, vous aurez bien évidemment reconnu Doomsday. Incarné à l’écran par Davis Bloome, ce monstre est visible en forme humaine dans Smallville. Il attire d’abord la sympathie notamment, car il est ambulancier à Metropolis, mais au fil des épisodes, il va révéler sa véritable nature, notamment dans le neuvième épisode qui va signer son apogée… ou presque. C’est d’ailleurs Doomsday qui servira de conclusion à la saison dans un final captivant qui laisse présager le meilleur pour la suite. Où est passé Lois ? Clark est-il vraiment mort ? Chloé va-t-elle réussir à s’en sortir après la terrible épreuve qu’elle vient de subir ? Tant de questions qui devraient avoir leurs réponses dans la neuvième saison…

La conclusion de

Cette saison n’est pas exempte de défauts, loin de là, mais elle réussit à se rattraper grâce à des épisodes excellents et surtout grâce à un Doomsday crédible. Toutefois, plus on avance dans les saisons, plus on en est à se demander si l’on est toujours dans une série qui parle de Superman.

Acheter Smallville en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Smallville sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Superman

En savoir plus sur l'oeuvre Superman