75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Superman 3
Superman 3 >

Critique du Film : Superman 3

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 21 février 2003 à 1123

Gloire et décadence !

Forts du succès des deux premiers Superman, les producteurs Pierre Spengler, Robert Simmonds et Ilya Salkind décident de mettre un nouveau Superman en route. Au départ l’idée de base peut séduire : superman qui sombre du côté obscur !
Mais pendant que le scénario en est à sa finalisation, arrive un rouage, l’élément qui va démolir toutes les potentielles ambitions de ce troisième volume : l’acteur Richard Pryor. La rumeur dit qu’à partir de ce moment la production a voulu profiter du potentiel de la star de l’époque et changer le film en comédie, ce qu’il est aujourd’hui : une grosse comédie ! Bien que …, une comédie veut dire drôle, ce qui n’est pas forcément le cas dans ce film.
L’histoire : un génie de l’informatique, un peu neuneu, mais brillant (Gus Gorman) décide d’escroquer de quelques dollars - via un ordinateur - son patron. Bien sûr le lendemain il se trahit en arrivant en voiture décapotable à son travail. Mais plutôt que faire un procès ou de le renvoyer, le grand Patron, nommé Ross Webster, décide d’utiliser les compétences de Gus Corman pour détruire le café en Colombie grâce à un Satellite contrôlé par informatique. Superman bien entendu interviendra et sauvera la Colombie d’un désastre. Pas content Webster confie une nouvelle mission à Gorman : fabriquer de la Kryptonite.


Dit comme ça le scénario pourrait passer vu que nous sommes dans du Superman. Mais, autant le personnage de Kent que celui de Superman s’effacent pour laisser la place à un show Richard Pryor : ça grimace, ça hurle, ça fait des grands gestes, mais dans tous les cas ça ne joue pas à l’acteur. De plus, Richard Lester prouve une bonne fois pour toute qu’il n’a pas le potentiel de Richard Donner et nous assomme d’une mise en scène loin d’être subtile, à ce titre le générique de départ annonce la couleur et à lui seul peu faire fuir.
Pourtant, tout n’est pas mauvais dans ce troisième Superman, quelques idées subsistent et auraient même pu avec un autre casting (hormis Christopher Reeve toujours excellent) et un autre metteur en scène, faire de ce Superman 3 le meilleur de la série. À l’exemple d’une confrontation entre Clark Kent et Superman, ou encore toutes ces séquences ou Superman se souci de lui-même et devient presque un danger pour la planète. Des séquences somptueuses ou Christopher Reeve nous montre qu’il peut être très bon acteur, mais qui hélas, demeure trop rare, puisque comme je disais le film laisse la part belle à Richard Pryor, une espèce de sous Eddy Murphy en plus lourd.

La conclusion de

Superman 3 possède de bonnes idées c’est une certitude, mais il n’en reste pas moins, et peut-être encore plus à cause de ça un échec. Vraiment dommage, le potentiel est là, mais à cause de la présence de l’acteur Richard Pryor et d’effets spéciaux peu crédibles ce Superman bas de l’aile.

Que faut-il en retenir ?

  • Superman côté "Darkside"
  • Christopher Reeve

Que faut-il oublier ?

  • La réalisation
  • L'humour
  • Les acteurs, sauf reeve
  • Les effets spéciaux

Acheter Superman 3 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Superman 3 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Superman

En savoir plus sur l'oeuvre Superman