75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Superman 2 >

Critique du Film : Superman 2

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 21 février 2003 à 11:23

Suite difficile à faire.

Superman 2 est une suite logique du premier – une bonne partie ayant été réalisée à l’époque du premier par Richard Donner - mais voilà, les désaccords entre producteurs et réalisateur étaient tels que Richard Donner ne reprendra pas la suite du tournage, et Lester récupère les reines.
Des terroristes sur Paris prennent des otages en haut de la tour Eiffel. Ils ont avec eux une bombe à hydrogène et menace d'anéantir Paris. La Loïs Lane se débrouille pour se trouver sur les lieux pour faire un scoop. Superman contient du risque, décide d’intervenir, et propulse la bombe hydrogène dans l’espace. Cette dernière en explosant libère le général Zod ainsi que Ursa et Non. Loïs Lane suite à son sauvetage sur Paris commence à avoir des doutes sur Clark Kent : est-il Superman ?


Bien que quasi tout le film fut tourné par Richard Donner, Richard Lester décida d’en modifier quelques-unes, ou, dans créer des nouvelles. 75% du film fut donc retourné ou réadapté par Richard Lester. Parmis les scène propre à la vision du nouveau réalisateur, il y a la scène de l’attentat sur Paris. La séquence est assez mal tournée, mal joué et plutôt risible (caricatural à mort), surtout quand vous êtes Français. Une scène ridicule qui n’est là que pour justifier la libération des 3 super méchants. La vision de Lester diffère aussi sur les relations Clark Kent / Loïs Lane, il y a beaucoup plus d’humour et Loïs Lane mettra beaucoup plus sa vie en jeu pour découvrir que Kent est Superman. Jor-El (Marlon Brandon) n’est plus la voix qui va guider Kal-el (Superman) mais celle de Elva Mai Hoover la mère de ce dernier. Il y a bien d’autres choses que Lester changea du scripte pour se réapprivoiser le sujet, pour que le film de Donner devienne le sien.
Si le deuxième volet reste sympathique, c’est en partie parce que voir Kal-el affronter trois autres Krytonien reste ‘fun’. Le deuxième film, de plus, garde une dynamique qui fait que le spectateur ne s’ennuie pas, et s’amuse à suivre les péripéties du justicier moraliste et patriotique. Toutes les scènes où s’affrontent les Krytoniens sont vraiment efficaces et la distribution des acteurs fait que l’on y croit. Seuls 2 petits points gènes dans le film et paraissent bien trop naïf, même pour Superman. Le premier point qui heurte, est le fait que Superman se voit interdire d’aimer ! Pourquoi ça ? On se le demande bien ! Pourquoi aimer, l’oblige à perdre ses pouvoirs ? Cela paraît bien facile scénaristiquement parlant. Le deuxième point qui amuse, et qui frôle le grotesque est le simple baisé de Clark Kent à Loïs Lane pour qu’elle oublie tout. Assez ridicule comme solution et à la portée de tout scénariste de Z.
Comme je disais plus haut, que se soit, Richard Lester ou Donner qui réalise : il y a une chose qui ne diffère pas et qui demeure parfait c’est le choix du casting ! Christopher Reeve est magnifique que cela soit sous les abies de Clark Kent ou ceux de Superman. Dans ce film on ne regarde plus le costume qui pourrait paraître ridicule, mais l’homme derrière le costume et sa prestance. Margot Kidder n’a pas à rougir et campe parfaite la journaliste à fort caractère prête à tout pou un scoop. Le duo fonctionne et donne à leur couple une relation qui semble réelle. ( pourtant apparemment, il existait des tensions sur le plateau). L’autre attrait casting de ce Superman 2 se situe dans la présence de Terence Stamp, méchant d’une seule facette qui souhaite tout détruire et être vénéré. Don personnage linéaire d’acore, mais qu’elle classe !

70

Ce Superman 2 est plaisant et se laisse voir sans déplaisir, et cela, malgré quelques scènes ridicules comme l’attaque terroriste sur Paris. Il reste un goût de déception, de penser qu’il aurait pu être plus que cela… Et si Donner était resté aux commandes ? Une question qui – peut-être - n’aura jamais de réponse.

Critique de publiée le 21 février 2003.

Acheter Superman 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Superman 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Superman