BIFFF 2015 : Compte rendu final sur le festival, le palmarès et le film de clôture Big Game

Publié il y a 1 an par Richard B.

BIFFF 2015 : Compte rendu final sur le festival, le palmarès et le film de clôture Big Game : Le BIFFF 2015 c'est terminé. A l'année prochaine !

Le BIFFF 2015 c'est terminé. A l'année prochaine !

C'est la fin.

Le BIFFF à fermé ses portes ce dimanche soir du 22 avril et devrait revenir en force le 29 mars 2016 pour sa 34ème édition.Que penser de cette cuvée 2015 ?

D'un point de vue cinématographique, comme d'habitude, nous avons pu découvrir quelques films marquants : Another Frontier, Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno, Spring, Turbo KidRoaring Currents, No Tears for the Dead, Frankenstein ou encore Robot Overlords. On regrettera la diffusion de films trouvable en DVD - même en Belgique - à l'instar de At the Devil's Door ou Young Ones tout comme des hors sujets à la qualité fortement discutables (Ignorance of Blood, Être) ou d'autres de très bonne qualité mais dont la présence au BIFFF ne semble pas justifiée comme El Ardor ou Roaring Currents (on pardonne plus facilement pour ce dernier car il était vraiment très bon !).

Côté regrets, nous étions habitué à ce que le Bifff attribue deux "Ordre du Corbeau" par an (parfois 3), cette année il n'y en a eu qu'un seul - mais pas n'importe lequel - en la personne du génial Joe Dante.

Et honnêtement, même si les éditions 2013 (année réellement inoubliable par une programmation exemplaire) et 2014 gardent notre préférence, nous sommes une fois de plus ravis d'avoir pu couvrir ce que nous considérons comme le meilleur festival d'Europe. Car outre les films et les invités que nous adorons découvrir, le BIFFF ce sont des animations toujours aussi festives, le bal des vampires, la Zombie Day, des Trolls et des boutiques qui complètent à merveille les thématiques des films (en particulier la boutique DVD de l'ami Richard, un connaisseur fort sympathique qui a en stock quelques perles rares).

Big Game

Sinon, après le palmarès que nous dévoilons plus bas, le film qui eut la lourde tâche de clôturer cette édition 2015 était le très attendu  Big Game. Et nous ne sommes pas déçu !

Dans un coin sauvage de Scandinavie, il est de tradition pour les plus jeunes de passer 24 heures seul au fin fond de la montagne hostile et d’en ramener un trophée afin de prouver qu’on mérite d’être un homme, un vrai !  Pour le jeune Oskari, la pression est d’autant plus rude que son père était fièrement revenu de son odyssée avec un scalp d’ours. Et autant dire que ça ne commence pas forcément bien pour lui, puisque Oskari n’arrive même pas à bander correctement son arc… Heureusement pour Oskari, le terrorisme globalisé risque bien de lui sauver la mise puisqu'Air Force One subit une attaque qui oblige le président à prendre une capsule de survie et atterrir en plein milieu du camping improvisé d’Oskari. Voilà que ce jeune homme va donc devoir protéger le président des États-Unis de terroristes impatients de l'inscrire à leur tableau de chasse !  

Après le très sympathique Père Noël Origines (Rare Exports), Jalmari Helander revient dans un projet toujours complètement barré, voir débile, mais assurément "fun" puisqu'un un adolescent (Onni Tommila, jeune acteur déjà présent dans Rare Exports) va jouer les Stallone de service pour protéger un président (Samuel L. Jackson) pas du tout habitué à la vie en montagne et encore moins à faire face à un groupe de tueurs mené par un ancien garde du corps (Ray Stevenson). Le scénario de Big Game tient sur un fil, mais ne manque ni d'humour, ni de rythme et même s'il est prétexte à des situations rocambolesques il est impossible de ne pas s'amuser tant le casting tout entier semble s'amuser.

Un amusement qui porte jusque dans la réalisation. Le finlandais Jalmari Helander signe un Cliffhanger modèle culotte courte avec grand plaisir et surtout il arrive à nous faire à croire à toutes ces surenchères. Les décors sont somptueux et l'aspect technique est digne des blockbusters estivaux. C'est un excellent film de clôture de festival et un film tout désigné pour une sortie en salle (on l'espère!).

Big games

Le palmarès 2015 du Bifff :

Le jury international du BIFFF 2015 composé de Richard Stanley, Andrés Muschietti, Timo Vuorensola et Jonas Govaerts ont décidé de remettre les prix suivants :

Le Corbeau d’Or : Frankenstein de Bernard Rose

Les Corbeaux d’Argent : The Infinite Man de Hugh Sullivan et Goodnight Mommy de Veronika Franz et Severin Fiala

Prix Spécial du Jury : The Blue Elephant de Marwan Hamed avec une mention spéciale du Jury à Starry Eyes de Dennis Widmyer

 

Le jury européen composé de Pierrette Baillot, Elli Mastorou, Claude Diouri, Matthieu Reynaert, Thierry De Coster et Thomas de Thier ont remis les prix suivants :

Le Méliès d’Argent : Another Frontier d’André Cruz Shiraiwa

Mention spéciale pour la direction artistique : Shrew's Nest de Juanfer Andrés & Esteban Roel

 

Le jury Thriller composé de Barbara Abel, Sophie Flamand et Jean-Pierre Finotto ont remis le prix au film suivant : LA ISLA MINIMA de Alberto Rodriguez

 

Le Jury du 7e parallèle composé d’Eric De Staercke, Frédéric Jannin et Valentin Huvenne ont remis le prix à Liza, the Fox Fairy de Károly Ujj Mészáros  avec une mention spéciale du Jury à Leland Orser dans FAULTS de Riley Stearns

Le Prix du public fut pour Liza, the Fox Fairy de Károly Ujj Mészáros

 

COMPETITION COURT-METRAGE

Grand Prix Michel Devillers et Méliès d’argent : La Dernière Porte au Sud de Sacha Feiner

Prix La Trois : Le zombie au vélo de Christophe Bourdon

Prix de la Critique : Le zombie au vélo de Christophe Bourdon

Prix BeTv : Wien for life d’Alidor Dolfing

Prix Fedex : La valse mécanique de Julien Dykmans

Prize Sabam : De vijver de Jeroen Dumoulein

Prix de la Jeunesse : Noct de Vincent Toujas

 

Un grand merci une fois de plus pour l’accueil de Jonathan et son équipe presse : Thibault,  Sophie, Coralie et  Tiphaine.

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 19 avril 2015
Compte rendu final du festival, le palmarès du BIFFF 2015 et Big Game

Les autres compte rendus du BIFFF du samedi 18 avril 2015
Stung de Benni Diez
Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronica Franz

Les autres compte rendus du BIFFF du vendredi 17 avril 2015
Viy d'Oleg Stepchenko
Shrew's Nest

Les autres compte rendus du BIFFF du jeudi 16 avril 2015
Another Frontier d'André Cruz
Roaring Currents de Kim Han-Min
The Midnight After de Fruit Chan
Young ones

Les autres compte rendus du BIFFF du mercredi 15 avril 2015
The Taking of the Tiger Mountain de Tsui Hark
The Hollow de Ham Tran
The Great Hypnotist de Leste Chen
Hellmouth de John Geddes
Extraterrestrial
 

Les autres compte rendus du BIFFF du mardi 14 avril 2015
El Ardor de Pablo Fendrik
German Angst
Born to Die d'Andres Borghi
Starry eyes
The Canal
 

Les autres compte rendus du BIFFF du lundi 13 avril 2015
The Target de Chang
Greatful Dead d'Eiji Uchida
Dead Lands de Toa Fraser
Charlie's Farm de Chris Sun

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 12 avril 2015
Lupin III de Ryuhei Kitamura
Rurouni Kenshin : The Legend Ends de Keishi Ohtomo
Frankenstein de Bernard Rose

The Ninja War of Torakage de Yoshihiro Nishimura
Monsterz d'Hideo Nakata
The Final Hours
 

Les autres compte rendus du BIFFF pour samedi 11 avril 2015
Everly et le reste de la "Night"
Infini de Shane Abbess
Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno de Keishi Ohtomo
Robot Overlords de Jon Wright

Les autres compte rendus du BIFFF pour vendredi 10 avril 2015
The Ignorance of Blood, Turbo Kid, III, Ninja Eliminator 4 et The Cobbler

Les autres compte rendus du BIFFF pour jeudi 9 avril 2015
The Babadook, Haemoo, Automata et At the Devil's Door

Les autres compte rendus du BIFFF pour mardi 7 et mercredi 8 avril 2015
Open Windows et Spring

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »