75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

BIFFF 2015 : Notre avis sur The Midnight After de Fruit Chan

Publié il y a 1 an par Richard B.

BIFFF 2015 : Notre avis sur The Midnight After de Fruit Chan : Plus mauvais film du BIFFF, on vous dit pourquoi

Plus mauvais film du BIFFF, on vous dit pourquoi

L'avis de Richard B. sur The Midnight After

Une nuit à Hong-Kong, un groupe de passagers embarque à bord d'un minibus qui va de Mong Kok à Tai Po. Le trajet du minibus passe par un long tunnel autoroutier. À la sortie de ce tunnel, les voyageurs se rendent compte qu'ils sont maintenant seuls : plus âme qui vive ni la moindre circulation dans Hong-Kong. Mais le pire reste à venir, quelques-uns commencent à mourir dans des conditions étranges et violentes et un homme avec un masque à gaz semble les surveiller.

The Midnight After

Réalisateur d'un des segments de 3 extrêmes qu'il signe au côté de Takashi Miike et Park Chan-wook, Fruit Chan revient avec un ovni que nous qualifierions de « What the fuck  !», ou plus simplement de « foutage de gueule de l'année ». Si le postulat de départ - très quatrième dimension - interpelle et intéresse, l'hommage à David Bowie et sa chanson Space Oddity est assez mémorable, le générique ultra kitch est de mauvais présage, et au final The Midnight After est surtout une énorme déception et tout simplement le plus mauvais film de cette édition 2015 du BIFFF.

The Midnight After

Pourtant Fruit Chan profite d'un budget conséquent – les maquillages, décors et effets spéciaux étant d'assez bon niveau ainsi que toute la technique –, mais ce n'est pas là que le film pèche. En fait, The Midnight After cumule les indices et les mises places sans jamais s'y intéresser réellement par la suite. Fruit Chan préfère nous décrire le passé de personnages inintéressant, aligner les morts (combustion spontanée, personnage qui se casse en mille morceaux, assassinas à coup de couteau...) sans aucune cohérence et des blablas qui ne feront jamais avancer l'intrigue et qui servent juste à prolonger notre souffrance. Voulant placer un peu tout et n'importe quoi, Fruit Chan arrive même à mettre gratuitement en place une séquence de nécrophilie. Et franchement, le temps paraît long, très long.

Et si l’envie domine de quitter la salle, on persiste en espérant voir le film prendre un sens final... mais c’est peine perdue puisqu’il se termine en queue de poisson. Aucune révélation, aucune conclusion, juste le présage d'une potentielle suite... mais il faut savoir que le manga web dont le film est inspiré n'en a jamais eu. De toute façon en état, le film est juste exécrable, détestable et interminable.

 

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 19 avril 2015
Compte rendu final du festival, le palmarès du BIFFF 2015 et Big Game

Les autres compte rendus du BIFFF du samedi 18 avril 2015
Stung de Benni Diez
Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronica Franz

Les autres compte rendus du BIFFF du vendredi 17 avril 2015
Viy d'Oleg Stepchenko
The Midnight After de Fruit Chan

Les autres compte rendus du BIFFF du jeudi 16 avril 2015
Another Frontier d'André Cruz
Roaring Currents de Kim Han-Min

Les autres compte rendus du BIFFF du mercredi 15 avril 2015
The Taking of the Tiger Mountain de Tsui Hark
The Hollow de Ham Tran
The Great Hypnotist de Leste Chen
Hellmouth de John Geddes

Les autres compte rendus du BIFFF du mardi 14 avril 2015
El Ardor de Pablo Fendrik
German Angst
Born to Die d'Andres Borghi

Les autres compte rendus du BIFFF du lundi 13 avril 2015
The Target de Chang
Greatful Dead d'Eiji Uchida
Dead Lands de Toa Fraser
Charlie's Farm de Chris Sun

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 12 avril 2015
Lupin III de Ryuhei Kitamura
Rurouni Kenshin : The Legend Ends de Keishi Ohtomo
Frankenstein de Bernard Rose

The Ninja War of Torakage de Yoshihiro Nishimura
Monsterz d'Hideo Nakata

Les autres compte rendus du BIFFF pour samedi 11 avril 2015
Everly et le reste de la "Night"
Infini de Shane Abbess
Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno de Keishi Ohtomo
Robot Overlords de Jon Wright

Les autres compte rendus du BIFFF pour vendredi 10 avril 2015
The Ignorance of Blood, Turbo Kid, III, Ninja Eliminator 4 et The Cobbler

Les autres compte rendus du BIFFF pour jeudi 9 avril 2015
The Babadook, Haemoo, Automata et At the Devil's Door

Les autres compte rendus du BIFFF pour mardi 7 et mercredi 8 avril 2015
Open Windows et Spring

 

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »