BIFFF 2015 : Notre avis sur El Ardor de Pablo Fendrik

Publié il y a 1 an par Richard B.

BIFFF 2015 : Notre avis sur El Ardor de Pablo Fendrik : A la conquète de l'Ouest sauvage

A la conquète de l'Ouest sauvage

L'avis de Richard B sur El Ardor

Il est de plus en plus difficile pour un fermier de vivre en harmonie avec la nature et de vivre de ses propres cultures. En effet, il y a toujours des êtres immondes prêts à sortir leur chéquier pour prendre le monopole des terrains agricoles. Et si vous n’êtes pas d’accord, ils sont prêts à faire intervenir des personnes peu recommandables qui aiment faire parler leurs flingues, et ça, que ce soit dans le vieil ouest américain ou, comme ici, dans la forêt tropicale de Misiones en Argentine. Kaï,qui cherche à vivre de la terre et à apprendre à communiquer avec la nature croit avoir trouvé le bonheur en travaillant pour un vieux fermier dans une ferme à tabac. Mais un soir, le jeune homme assiste à l’attaque sauvage de brigands qui forcent le vieillard à signer un papier visant à léguer sa propriété avant de l'abattre avec un certain sadisme et d’emporter au passage sa fille Vania. Kaï se transforme alors en justicier et part au secours de la belle.

El Ardor

Le film prend son temps pour vous plonger dans son ambiance.Il n’hésite pas à mettre en avant les paysages pour camper un style de scénario qui rappelle grandement les westerns américains. El Ardor, toutes qualités mises de côté, n'est clairement pas le film que l'on s'attendrait à voir au BIFFF (mais il n'est pas le seul cette année). Sans le moindre rapport avec le fantastique, la science-fiction, l'horreur et encore moins avec le thriller, le film peut clairement déstabiliser un public non averti. Certes on pourrait comparer Kaï à un prédateur animal – ce dernier s'attaquant à tous les hommes qui croisent son chemin –, mais il s'agit bien du seul élément qui pourrait justifier la présence de ce film au festival de Bruxelles.

El Ardor

El Ardor ne sera pas du goût de tout le monde malgré le fait que les qualités du métrage de Pablo Fendrik sont indéniablement là ! Fable et dénonciation autour d'une nature en péril, Pablo Fendrik aime à prendre son temps pour filmer la nature. Le rythme est particulièrement lent avec de très longues séquences sans dialogue. La jungle est filmée avec beaucoup de soin, et le réalisateur aime montrer sa beauté tout comme ses dangers « sanglant ». El Ardor adapte de manière moderne tous les codes du western, le personnage de Kai étant le cow-boy solitaire qui aide des fermiers face à des hommes sans scrupules. Nous aurons même droit au duel final avec des fusils à la place des traditionnels Colts.

Gael Garcia Bernal (Amores Perros, Babel, No) et Alice Braga (I Am Legend, Elysium) offrent des prestations convaincantes même si leurs visages semblent un peu trop angéliques pour mimer ceux qui ont vécu dans un monde à la dure.

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 19 avril 2015
Compte rendu final du festival, le palmarès du BIFFF 2015 et Big Game

Les autres compte rendus du BIFFF du samedi 18 avril 2015
Stung de Benni Diez
Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronica Franz

Les autres compte rendus du BIFFF du vendredi 17 avril 2015
Viy d'Oleg Stepchenko
The Midnight After de Fruit Chan

Les autres compte rendus du BIFFF du jeudi 16 avril 2015
Another Frontier d'André Cruz
Roaring Currents de Kim Han-Min

Les autres compte rendus du BIFFF du mercredi 15 avril 2015
The Taking of the Tiger Mountain de Tsui Hark
The Hollow de Ham Tran
The Great Hypnotist de Leste Chen
Hellmouth de John Geddes

Les autres compte rendus du BIFFF du mardi 14 avril 2015
El Ardor de Pablo Fendrik
German Angst
Born to Die d'Andres Borghi

Les autres compte rendus du BIFFF du lundi 13 avril 2015
The Target de Chang
Greatful Dead d'Eiji Uchida
Dead Lands de Toa Fraser
Charlie's Farm de Chris Sun

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 12 avril 2015
Lupin III de Ryuhei Kitamura
Rurouni Kenshin : The Legend Ends de Keishi Ohtomo
Frankenstein de Bernard Rose

The Ninja War of Torakage de Yoshihiro Nishimura
Monsterz d'Hideo Nakata

Les autres compte rendus du BIFFF pour samedi 11 avril 2015
Everly et le reste de la "Night"
Infini de Shane Abbess
Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno de Keishi Ohtomo
Robot Overlords de Jon Wright

Les autres compte rendus du BIFFF pour vendredi 10 avril 2015
The Ignorance of Blood, Turbo Kid, III, Ninja Eliminator 4 et The Cobbler

Les autres compte rendus du BIFFF pour jeudi 9 avril 2015
The Babadook, Haemoo, Automata et At the Devil's Door

Les autres compte rendus du BIFFF pour mardi 7 et mercredi 8 avril 2015
Open Windows et Spring

 

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »