75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

BIFFF 2015 : Notre avis sur Viy 3D d'Oleg Stepchenko

Publié il y a 1 an par Richard B.

BIFFF 2015 : Notre avis sur Viy 3D d'Oleg Stepchenko : Le spectacle est au rendez-vous !

Le spectacle est au rendez-vous !

L'avis de Richard B. sur Viy 3D

Le vendredi 20 avril au soir, le BIFFF a dévoilé le film Viy 3D, le plus gros succès du cinéma russe en 2014, dans une salle remplie bondée à laquelle il ne restait plus un siège de libre.

Début du XVIIIe siècle. Le cartographe Jonathan Green entreprend un voyage scientifique en Europe de l'Est pour cause d'avoir était surpris par un papa aristocrate (joué par le même Charles Dance de Last Action Hero et Game of Thrones) en train de faire des cabrioles avec sa fille. Afin de faire bon effet, il ne reste donc plus qu'à Jonathan de prouver au paternel que malgré sa petite condition dans la hiérarchie des Classes sociales, il en demeure pas moins qu'il en a dans le pantalon et qu'il mérite donc sa fille! Après avoir traversé les Carpates, et avoir été attaqué par des loups affamés et à l'allure étrange, il découvre un village isolé dans la forêt. Un lieu, dans lequel les villageois ont creusé de profonds fossés pour se protéger des démons et autres créatures maléfiques, mais le mal se trouve pourtant bel et bien déjà sur les lieux.

Viy 3D

Il est amusant de voir que notre ami Uwe Boll se trouve être le co-producteur exécutif via sa société Event Films et qu'il est donc en charge des ventes à l'international de ce blockbuster russe en 3D signé par Oleg Stepchenko, remake d'un film de 1967 de Konstantin Yershov et Georgi Kropachyov. Pour autant, et surtout, il s'agit aussi d'une adaptation libre tiré d'une nouvelle d'un recueil de Nicolas Gogol intitulé Mirgorod.

Point de subtilité au programme, cette version de Viy est prétexte à pas mal d'humour, avec un esprit d'aventure, et quelques créatures que n'aurait pas renié Guillermo Del Toro. Il s'agit là d'un gros spectacle russe au casting international puisqu'on peut y trouver dans le rôle principal Jason Flemyng (X-Men : First Class, La Colère des Titans), avec une 3D pour le coup réellement bluffante avec des épées et des monstres qui sortent de l'écran, et une qualité d'effets visuels digne de ce qu'on peut voir dans certains Blockbusters américains.

Viy 3D

Pour autant, même si le spectacle est au rendez-vous, cette nouvelle version de Viy pourra paraître à quelques-uns un peu trop surjouée (en Russie on fait rarement dans la finesse) et trop bavarde. Elle aurait gagnée à être raccourcie de quelques minutes afin de gagner en rythme car étrangement l'action n'est pas tant omniprésente que ça. On pourra aussi parfois reprocher un montage un peu confus. Mais une fois encore, les qualités en termes de spectacle prennent largement le dessus, le film d’Oleg Stepchenko est amusant, gothique et possède quelques idées de mise en scène et de cadrage intéressants. Puis tous les passages avec les monstres sont réjouissants pour nos yeux. On adore voir des créatures sur écran et sur ce point nous avons été servis, surtout lors d'une séquence à table dans laquelle une conversation se termine par une attaque de créatures de petites et de très grandes tailles.

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 19 avril 2015
Compte rendu final du festival, le palmarès du BIFFF 2015 et Big Game

Les autres compte rendus du BIFFF du samedi 18 avril 2015
Stung de Benni Diez
Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronica Franz

Les autres compte rendus du BIFFF du vendredi 17 avril 2015
Viy d'Oleg Stepchenko
The Midnight After de Fruit Chan

Les autres compte rendus du BIFFF du jeudi 16 avril 2015
Another Frontier d'André Cruz
Roaring Currents de Kim Han-Min

Les autres compte rendus du BIFFF du mercredi 15 avril 2015
The Taking of the Tiger Mountain de Tsui Hark
The Hollow de Ham Tran
The Great Hypnotist de Leste Chen
Hellmouth de John Geddes

Les autres compte rendus du BIFFF du mardi 14 avril 2015
El Ardor de Pablo Fendrik
German Angst
Born to Die d'Andres Borghi

Les autres compte rendus du BIFFF du lundi 13 avril 2015
The Target de Chang
Greatful Dead d'Eiji Uchida
Dead Lands de Toa Fraser
Charlie's Farm de Chris Sun

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 12 avril 2015
Lupin III de Ryuhei Kitamura
Rurouni Kenshin : The Legend Ends de Keishi Ohtomo
Frankenstein de Bernard Rose

The Ninja War of Torakage de Yoshihiro Nishimura
Monsterz d'Hideo Nakata

Les autres compte rendus du BIFFF pour samedi 11 avril 2015
Everly et le reste de la "Night"
Infini de Shane Abbess
Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno de Keishi Ohtomo
Robot Overlords de Jon Wright

Les autres compte rendus du BIFFF pour vendredi 10 avril 2015
The Ignorance of Blood, Turbo Kid, III, Ninja Eliminator 4 et The Cobbler

Les autres compte rendus du BIFFF pour jeudi 9 avril 2015
The Babadook, Haemoo, Automata et At the Devil's Door

Les autres compte rendus du BIFFF pour mardi 7 et mercredi 8 avril 2015
Open Windows et Spring

 

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »