Avis sur le film Robot Overlords de Jon Wright, poster et trailer - BIFFF 2015

Publié il y a 1 an par Richard B.

Avis sur le film Robot Overlords de Jon Wright, poster et trailer - BIFFF 2015 : Gillian Anderson poursuivie par des robots venus de l'espace

Gillian Anderson poursuivie par des robots venus de l'espace

L'avis de Richard B sur Robot Overlords

Décidément ce samedi nous avons beaucoup voyagé au BIFFF, puisqu'après les usines lointaines du futur, et le Japon du passé, nous voici propulsés dans l'Irlande du futur très proche avec Robot Overlords.

Sans mauvaise foi, nous avions une forte attente concernant Robot Overlords. D'une part, le film était réalisé par Jon Wright qui avait signé en 2012 le très sympathique Grabbers, ensuite il y avait au casting l'agent Scully alias Gillian Anderson, enfin, l'affiche illustrait fièrement un robot géant dans un esprit rétro. Et clairement, même si l'esprit de Robot Overlords ne sera peut-être pas du goût de tout le monde, ce dernier a comblé nos attentes !

Jon Wright et Mark Stay nous proposent de découvrir un monde idyllique, un monde où on resterait chez soi, en famille en mode pantouflard. Le top non ? En fait pas vraiment, car si l'idée vous venait de vouloir prendre un peu l'air vous n'auriez que 2 options, soit accepter de vous faire désintégrer par des robots, soit, revenir sans les 15 secondes chez vous. Mais un jour, par inadvertance en bricolant une batterie, Sean et ses copains vont découvrir un moyen de brouiller le signal qui indique qu'ils sont en dehors de leur zone allouée. Et comme ils sont jeunes et ont le goût de l'aventure, ils décident de se rebeller contre cette dictature robotique.

Imaginez l'esprit Goonies, Jurassic Park, Gremlins et autres produits phares des productions Amblin mettant en scène un groupe d'enfants transposé dans un petit village d'Irlande (dans l'esprit de celui de Grabbers – d'ailleurs, ça pourrait être le même). Imaginez voir ce petit village d'irreductibles se soulever contre le joug de l'empire robotique et arriver à sauver le monde. N'est-ce pas réjouissant ? Cette fois pas de patriotisme et une armée américaine venant à notre secours, mais des bons vivants irlandais, des jeunes gens avides d'aventures formant un groupe cohérent. Alors oui, Robot Overlords est un film familial, mais dans le meilleur sens du terme, nous sommes vraiment dans la lignée des productions Spielberg, mais avec une touche irlandaise, celle de son réalisateur.

Avec ce nouveau film, Jon Wright a eu plus d'ambition : plus d'effets spéciaux, plus de lieux de tournages, et un casting qui s'offre quelques célébrités puisqu'en plus de Gillian Anderson nous avons aussi Ben Kingsley (dans le rôle d'une saleté de collabo). Et techniquement rien à redire, ça tient parfaitement la route, certes de petits éléments numériques ne sont pas infaillibles, mais l'ensemble a tout de même fière allure et le spectacle est généreux.

Au final ce qu'on retient le plus de Robot Overlords c'est cette capacité de prendre ce qu'on adore de la culture américaine, et en particulier de cette culture pulp et de le transposer dans un état d'esprit 100% British. So good !

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 19 avril 2015
Compte rendu final du festival, le palmarès du BIFFF 2015 et Big Game

Les autres compte rendus du BIFFF du samedi 18 avril 2015
Stung de Benni Diez
Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronica Franz

Les autres compte rendus du BIFFF du vendredi 17 avril 2015
Viy d'Oleg Stepchenko
The Midnight After de Fruit Chan

Les autres compte rendus du BIFFF du jeudi 16 avril 2015
Another Frontier d'André Cruz
Roaring Currents de Kim Han-Min

Les autres compte rendus du BIFFF du mercredi 15 avril 2015
The Taking of the Tiger Mountain de Tsui Hark
The Hollow de Ham Tran
The Great Hypnotist de Leste Chen
Hellmouth de John Geddes

Les autres compte rendus du BIFFF du mardi 14 avril 2015
El Ardor de Pablo Fendrik
German Angst
Born to Die d'Andres Borghi

Les autres compte rendus du BIFFF du lundi 13 avril 2015
The Target de Chang
Greatful Dead d'Eiji Uchida
Dead Lands de Toa Fraser
Charlie's Farm de Chris Sun

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 12 avril 2015
Lupin III de Ryuhei Kitamura
Rurouni Kenshin : The Legend Ends de Keishi Ohtomo
Frankenstein de Bernard Rose

The Ninja War of Torakage de Yoshihiro Nishimura
Monsterz d'Hideo Nakata

Les autres compte rendus du BIFFF pour samedi 11 avril 2015
Everly et le reste de la "Night"
Infini de Shane Abbess
Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno de Keishi Ohtomo
Robot Overlords de Jon Wright

Les autres compte rendus du BIFFF pour vendredi 10 avril 2015
The Ignorance of Blood, Turbo Kid, III, Ninja Eliminator 4 et The Cobbler

Les autres compte rendus du BIFFF pour jeudi 9 avril 2015
The Babadook, Haemoo, Automata et At the Devil's Door

Les autres compte rendus du BIFFF pour mardi 7 et mercredi 8 avril 2015
Open Windows et Spring

 

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la SF en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »