75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

BIFFF 2015 : Notre avis sur The Target de Chang

Publié il y a 1 an par Richard B.

BIFFF 2015 : Notre avis sur The Target de Chang : Un remake du film français "A Bout Portant"

Un remake du film français "A Bout Portant"

L'avis de Richard B sur The Target

Tout va pour le mieux pour Tae-jun et Hee-joo : lui est un médecin résident performant et elle attend son premier enfant. Mais tout bascule lorsque Hee-joo se fait kidnapper sous l'oeil impuissant de Tae-jun. À son réveil, son portable retentit : il n’a que quelques heures pour sortir de l'hôpital dans lequel travaille un homme sous surveillance policière. Le destin de Tae-jun est désormais lié à celui de Yeo-hoon, homme activement recherché par tous les services de police. Mais s'il veut revoir sa femme vivante, Tae-jun doit faire vite...

The Target

Cette histoire vous dit quelque-chose ? Normal puisqu'il s'agit d'un remake coréen du film de Fred Cavayé, le très bon « à bout portant ». Ryoo Seung-yong (Masquerade) récupère plus ou moins le rôle de Roschdy Zem, Jin-wook Lee (Miss Granny) prend la place de Gilles Lellouche et Yu Junsang (In Another Country, Fists of Legend) remplace Gérard Lanvin. Côté nouveautés, Ryoo Seung-yong plutôt qu'être qu'une racaille au bon cœur est au final un ancien mercenaire qui se trouve au mauvais endroit alors qu'il voulait rendre service à son frère. Le personnage de Jin-wook Lee est un poil moins débrouillard que celui de Gilles Lellouche ce qui apporte un peu plus de crédibilité à l'action, avouons-le. Pourtant, notre préférence va plutôt à la version française que la coréenne à cause du rythme plus lent sur cette dernière. Il faut reconnaître que connaissant l'histoire le suspense marche moins bien, et le film de Cavayé, nous avait sacrément scotchés avec sa séquence du métro.

The Target

Ce que la version coréenne gagne en crédibilité et en cohérence (la française en avait tout de même un peu), se perd en adrénaline. Cela ne veut pas forcément dire que le film de Chang (Death Bell) est mou du genou. Les séquences d’action ne manquent pas et la mise en scène est plutôt soignée, on ressent même un peu plus d’émotion à certains moments. Pourtant nous avons moins accroché que le jour où nous avions vu « A bout Portant ».

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 19 avril 2015
Compte rendu final du festival, le palmarès du BIFFF 2015 et Big Game

Les autres compte rendus du BIFFF du samedi 18 avril 2015
Stung de Benni Diez
Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronica Franz

Les autres compte rendus du BIFFF du vendredi 17 avril 2015
Viy d'Oleg Stepchenko
The Midnight After de Fruit Chan

Les autres compte rendus du BIFFF du jeudi 16 avril 2015
Another Frontier d'André Cruz
Roaring Currents de Kim Han-Min

Les autres compte rendus du BIFFF du mercredi 15 avril 2015
The Taking of the Tiger Mountain de Tsui Hark
The Hollow de Ham Tran
The Great Hypnotist de Leste Chen
Hellmouth de John Geddes

Les autres compte rendus du BIFFF du mardi 14 avril 2015
El Ardor de Pablo Fendrik
German Angst
Born to Die d'Andres Borghi

Les autres compte rendus du BIFFF du lundi 13 avril 2015
The Target de Chang
Greatful Dead d'Eiji Uchida
Dead Lands de Toa Fraser
Charlie's Farm de Chris Sun

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 12 avril 2015
Lupin III de Ryuhei Kitamura
Rurouni Kenshin : The Legend Ends de Keishi Ohtomo
Frankenstein de Bernard Rose

The Ninja War of Torakage de Yoshihiro Nishimura
Monsterz d'Hideo Nakata

Les autres compte rendus du BIFFF pour samedi 11 avril 2015
Everly et le reste de la "Night"
Infini de Shane Abbess
Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno de Keishi Ohtomo
Robot Overlords de Jon Wright

Les autres compte rendus du BIFFF pour vendredi 10 avril 2015
The Ignorance of Blood, Turbo Kid, III, Ninja Eliminator 4 et The Cobbler

Les autres compte rendus du BIFFF pour jeudi 9 avril 2015
The Babadook, Haemoo, Automata et At the Devil's Door

Les autres compte rendus du BIFFF pour mardi 7 et mercredi 8 avril 2015
Open Windows et Spring

 

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »