75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Extraterrestrial
Extraterrestrial >

Critique du Film : Extraterrestrial

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 14 août 2014 à 1338

Extra...pas... terrestrial

Extraterrestrial

La mignonette April a promis à Maman de faire des photos pour l’aider à vendre la vieille baraque familiale. Au passage, elle en profite pour récurer quelques babioles pour Papa (en grave dépression depuis son divorce et sa perte d'emploi). Son petit copain ne peut s'empêcher de proposer à d'autres collègues de venir les rejoindre afin de profiter pleinement de la campagne pour fumer et boire sans trop être observé. Nous avons donc cinq jeunes adultes qui vont festoyer sans savoir que la région est, depuis peu, le théâtre d’étranges événements. Alors que leur débauche bat son fort – c’est bien connu, l'imprévu survient toujours en ces circonstances festives -, un OVNI s’écrase dans la forêt voisine. Poussés par leur curiosité, ils décident d’aller jeter un œil sur la chose. Ce qui devait être une simple escapade va alors se transformer en une lutte pour la survie. Car, oui, sachez qu'une fois sur leur route, les extraterrestres, sans raison apparente, aiment à vous kidnapper ou encore vous trucider tout en vous manipulant le cerveau.

Attention bouse intersidérale en approche (du moins pour le rédacteur de ces quelques lignes) ! Après l’expérience Grave Encounters - que nous aurions aimé oublier - pour leur nouveau long métrage collectif, les Vicious Brothers tentent de nous proposer un film à la sauce X-Files, nous prouvant avec une certaine aisance que tout le monde ne peut pas prétendre avoir la maîtrise d'un Chris Carter. Rarement on aura pu voir autant de clichés et de bêtises réunis dans un seul film, à un tel point que parfois, en vient à rire... de consternation. Rien que dans l'écriture des personnages, c'est déjà un festival : tout d'abord, nous avons l'héroïne sérieuse qui se refuse au mariage suite au traumatisme du divorce de ses parents, ensuite nous avons la blonde de service plus bête que jamais, la copine qui aime fumer de l'herbe, le petit copain bien intentionné, le copain lâche et lourdaud, l'ex-vétéran du Vietnam reclus dans les bois et cultivant son champ d'herbes illicites, le brave shérif pas trop crétin mais à côté de la plaque, et enfin l'adjoint, qui lui est juste là pour se faire trucider. Et encore, s'il ne s'agissait que de copier médiocrement et de façon indigeste la série culte des années 90 (qui a relancé brillamment l'idée de conspirations gouvernementales) ce serait - presque- amusant. Mais non, en parallèle, nos frangins lourdauds reprennent tout les clichés du Slasher pour adolescent, sans pour autant se préoccuper à donner une cohérence entre deux thèmes : les films d’abduction extraterrestre et de tueurs en série qui aiment jouer à attraper des adolescents débiles  - en prenant leur temps.

Autant on apprécie Brittany Allen dans la série Defiance, autant ici l'actrice nous apparaît totalement insipide et jamais mise correctement en valeur. Pourtant, au final, elle n’est pas si mal comparée au reste du casting. Freddie Stroma (Cormac McLaggen dans les films Harry Potter) est ridicule et Jesse Moss (Destination Finale 3) est juste profondément énervant. Et on a beau adorer Michael Ironside (ses performances comme Ham Tyler (V) et Richter (Total Recall) restent dans nos mémoires à jamais), et éprouver un grand plaisir à le voir apparaître à l'écran, on est vite déçu de constater que le bonhomme a perdu beaucoup de son charisme et que sa prestation apparait comme mauvaise. Enfin, il y a bien aussi la gueule de Gil Bellows (Ally McBeal) qui est là pour amener une dose d'intérêt et un poil de charisme, mais comme son personnage – que l'on croit au début important – passe très vite en second plan, on ne retrouve plus grand monde pour entretenir notre sollicitude.

Après, certes, tout n'est pas à jeter,  La photographie 'académique' de Samy Inapte amène au moins à une image pas trop dégueulasse. Les effets spéciaux de qualités -honorables - attirent d'un poil notre compassion au regard du budget assez restreint mis à disposition par la production. Mais aujourd'hui engager des bons techniciens suffit t-il à susciter notre indulgence ? Ok, les gars assurent et connaissent bien leur job, reste que derrière on réclame un minimum d'histoire, sinon une personnalité autour de la mise en scène. Bref, un truc qui viendrait justifier qu'un film comme ça ait une raison d'être. Mais non, tout est appuyé. Quand l'humour veut faire acte de présence, on ne rigole pas, et quand le film se veut plus "tragique" on regarde ça de façon dubitative. Enfin, presque, car avouons que le dénouement, qu’il soit voulu parodique ou sérieux, est propice au fou rire (jaune).

 

La conclusion de

Il n’y a vraiment pas grand-chose à retenir de ce Extraterrestrial, qui cumule tout les clichés du slasher et du film de science-fiction, sans pour autant se soucier d'une cohérence entre les deux univers ou même d’une logique narrative. Bref, c’est une catastrophe, le bas de gamme du DTV. On s'étonne juste de voir ce truc faire la tournée de quelques festivals (ou alors, c'est un bien mauvais signe si ces derniers en viennent à racler les fonds de tiroirs).

Acheter Extraterrestrial en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Extraterrestrial sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Extraterrestrial

En savoir plus sur l'oeuvre Extraterrestrial