BIFFF 2015 : Notre avis sur Monsterz d'Hideo Nakata

Publié il y a 1 an par Richard B.

BIFFF 2015 : Notre avis sur Monsterz d'Hideo Nakata : Une commande plus qu'un vrai film du réalisateur japonais

Une commande plus qu'un vrai film du réalisateur japonais

L'avis de Richard B sur Monsterz

Remake du film sud-coréen intitulé Haunters de Kim Min-seok (2010), Monsterz se dévoile surtout comme une tentative de Hideo – THE RING - Nakata de recréer une sorte d'Incassable à la sauce japonaise. Alors pari réussi ?

Un jeune garçon, grand fan d'Akira, est né avec le pouvoir de contrôler plusieurs individus par un simple regard. Alors quand ce dernier voit son père le renier et taper sa mère, il cède à la colère, et réalise son premier meurtre en forçant son père à se briser la nuque. Alors qu'il pensait voir sa mère le remercier, cette dernière tente à son tour de l'étrangler, mais l'enfant réussit à l’arrêter et s'enfuit.

Après quelques années et un peu d’abus de pouvoir pour subvenir à ses besoins, le garçon qui est désormais un jeune homme, comprend que son pouvoir le dévore petit à petit. C'est ainsi qu'il a perdu plus de la moitié de sa jambe. Peu importe, il est un roi parmi les hommes, du moins jusqu'au jour où il croise sur son chemin Shuichi qui échappe complètement à son pouvoir.

Monsterz

Après plusieurs films décevants pouvions-nous espérer revoir un Nakata nous surprendre ? Les premières minutes de MonsterZ auraient pu nous le faire croire puisque tout commençait bien. Le scénario, tout comme la mise en scène de départ intriguent et arrivent à installer des personnages dramatiques en tout point intéressants. Voir les humains rendus immobiles tels des fantômes est assez fascinant et quelques séquences nous promettent un retour en force du réalisateur. Mais on déchante vite. Une fois les personnages installés et que l’intrigue commence, le script comme la mise en scène commencent à patauger. Le film devient lent, très lent, cumule quelques phrases à peine philosophiques qui sonnent creux, et offre une course poursuite répétitive sans fin.

Une forme soignée

La forme reste soignée, difficile de dire que Hideo Nakata ait vraiment fait une faute de mise en scène, mais il apparaît clair qu'il s’est contenté de suivre une commande et n'a pas tenté de faire évoluer l'histoire pour qu'elle s'arrange. Puis comme la fin, qui finit quand même par arriver un jour, est ratée ça n’aide pas à s’en faire une bonne opinion. Dommage, car la base était quand même vraiment pas mal !

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 19 avril 2015
Compte rendu final du festival, le palmarès du BIFFF 2015 et Big Game

Les autres compte rendus du BIFFF du samedi 18 avril 2015
Stung de Benni Diez
Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronica Franz

Les autres compte rendus du BIFFF du vendredi 17 avril 2015
Viy d'Oleg Stepchenko
The Midnight After de Fruit Chan

Les autres compte rendus du BIFFF du jeudi 16 avril 2015
Another Frontier d'André Cruz
Roaring Currents de Kim Han-Min

Les autres compte rendus du BIFFF du mercredi 15 avril 2015
The Taking of the Tiger Mountain de Tsui Hark
The Hollow de Ham Tran
The Great Hypnotist de Leste Chen
Hellmouth de John Geddes

Les autres compte rendus du BIFFF du mardi 14 avril 2015
El Ardor de Pablo Fendrik
German Angst
Born to Die d'Andres Borghi

Les autres compte rendus du BIFFF du lundi 13 avril 2015
The Target de Chang
Greatful Dead d'Eiji Uchida
Dead Lands de Toa Fraser
Charlie's Farm de Chris Sun

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 12 avril 2015
Lupin III de Ryuhei Kitamura
Rurouni Kenshin : The Legend Ends de Keishi Ohtomo
Frankenstein de Bernard Rose

The Ninja War of Torakage de Yoshihiro Nishimura
Monsterz d'Hideo Nakata

Les autres compte rendus du BIFFF pour samedi 11 avril 2015
Everly et le reste de la "Night"
Infini de Shane Abbess
Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno de Keishi Ohtomo
Robot Overlords de Jon Wright

Les autres compte rendus du BIFFF pour vendredi 10 avril 2015
The Ignorance of Blood, Turbo Kid, III, Ninja Eliminator 4 et The Cobbler

Les autres compte rendus du BIFFF pour jeudi 9 avril 2015
The Babadook, Haemoo, Automata et At the Devil's Door

Les autres compte rendus du BIFFF pour mardi 7 et mercredi 8 avril 2015
Open Windows et Spring

 

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »