75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

BIFFF 2015 : Notre avis sur Rurouni Kenshin :The Legend Ends de Keishi Ohtomo

Publié il y a 1 an par Richard B.

BIFFF 2015 : Notre avis sur Rurouni Kenshin :The Legend Ends de Keishi Ohtomo : La fin d'une saga épique et légendaire

La fin d'une saga épique et légendaire

L'avis de Richard B sur Rurouni Kenshin : The Legend Ends

Voici le troisième et certainement ultime chapitre de la saga Kenshin. Pour rappel (au cas où vous n'avez pas lu notre résumé sur notre compte-rendu du précédent film), après avoir été un redoutable tueur, Kenshin a décidé de renoncer à ses instincts meurtriers tout en espérant voir le règne d'un nouveau gouvernement propice à une nouvelle ère de bonheur et de justice. Afin de s'assurer de sa promesse, il fit inverser sa lame. Cependant la vie n'étant pas toute rose, Kenshin doit user de temps à autre de son art du combat pour rappeler à l'ordre quelques personnes voulant faire le mal ou souhaitant renverser un gouvernement encore un peu trop jeune pour se révéler totalement stable. Ici c'est un certain Shishio qui a quelques idées de grandeurs et se verrait bien monter une ère dans laquelle seuls les plus forts auraient le droit d'exister. Sans compter que Shishio possède quelques rancunes au sujet de ce nouveau gouvernement qui a tenté de le faire assassiner après qu'il ait pourtant combattu en son nom. En effet, celui-ci le trouvait un peu trop violent et ingérable pour une ère sensée être plus pacifiste.

Combattre pour la liberté

Sans trop en dire, la fin de Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno nous laissé dans un climax d’attente insoutenable. L'adversaire s’est révélé être à la hauteur du héros et le temps semblait compté. Nous sommes donc assez surpris de voir la pression retomber au début de ce troisième film. La situation d'urgence semble moindre et laisse le temps à notre héros de reprendre son souffle, s’entrainer de nouveau pour redevenir un grand combattant, et même de se remettre le moral à neuf. C'est d'ailleurs notre plus gros regret sur cette suite qui a pourtant le juste titre Rurouni Kenshin : The Legend Ends grâce à un combat final épique, grandiose et qui restera longtemps dans les mémoires.

Les combats dans Kenshin

En fait Rurouni Kenshin : The Legend Ends souffre du même problème que beaucoup de séries ou films construits en 2 parties, les scénaristes s'arrangent pour que l'adversaire décide de prendre son temps alors qu'il domine la situation. Avouons-le, cela ne reflète pas vraiment un contexte réel de guerre ou on laisse rarement du temps à celui qu'on veut détruire, un temps propice à revoir sa stratégie et panser ses plaies. On regrettera aussi que certains des atouts de Shishio, comme son super navire de guerre, soient quelque peu en retrait. Côté reproche, on pourra trouver aussi que le personnage de Hôji Sadojima soit un peu trop similaire à celui de Kanryu Takeda (le méchant du premier film).

Sauver la princesse

Par contre, Rurouni Kenshin : The Legend Ends reste globalement un film qu'on a beaucoup aimé, déjà parce qu'il reste la plupart du temps cohérent avec les deux autres volets et permet de former une véritable trilogie. Ensuite, parce que l'apport technique est une fois de plus largement à la hauteur, toutes les chorégraphies de combats sont exemplaires de fluidité et de lisibilité, les décors sont superbes, et il y a globalement un véritable sens du cadre et de la mise en scène. Même lorsque c'est très bavards (et par moment ça l'est vraiment beaucoup) on ne s'ennuie pas. Puis, lorsqu'on regarde l'ensemble, les mots « épique » et « légende » ne semblent pas démesurés.

Combat dans Kenshin 3

Vivement que ça arrive en France, et on l'espère sur grand écran, pour que vous puissiez profiter de ce spectacle digne des meilleures grosses productions d'Hollywood.

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 19 avril 2015
Compte rendu final du festival, le palmarès du BIFFF 2015 et Big Game

Les autres compte rendus du BIFFF du samedi 18 avril 2015
Stung de Benni Diez
Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronica Franz

Les autres compte rendus du BIFFF du vendredi 17 avril 2015
Viy d'Oleg Stepchenko
The Midnight After de Fruit Chan

Les autres compte rendus du BIFFF du jeudi 16 avril 2015
Another Frontier d'André Cruz
Roaring Currents de Kim Han-Min

Les autres compte rendus du BIFFF du mercredi 15 avril 2015
The Taking of the Tiger Mountain de Tsui Hark
The Hollow de Ham Tran
The Great Hypnotist de Leste Chen
Hellmouth de John Geddes

Les autres compte rendus du BIFFF du mardi 14 avril 2015
El Ardor de Pablo Fendrik
German Angst
Born to Die d'Andres Borghi

Les autres compte rendus du BIFFF du lundi 13 avril 2015
The Target de Chang
Greatful Dead d'Eiji Uchida
Dead Lands de Toa Fraser
Charlie's Farm de Chris Sun

Les autres compte rendus du BIFFF du dimanche 12 avril 2015
Lupin III de Ryuhei Kitamura
Rurouni Kenshin : The Legend Ends de Keishi Ohtomo
Frankenstein de Bernard Rose

The Ninja War of Torakage de Yoshihiro Nishimura
Monsterz d'Hideo Nakata

Les autres compte rendus du BIFFF pour samedi 11 avril 2015
Everly et le reste de la "Night"
Infini de Shane Abbess
Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno de Keishi Ohtomo
Robot Overlords de Jon Wright

Les autres compte rendus du BIFFF pour vendredi 10 avril 2015
The Ignorance of Blood, Turbo Kid, III, Ninja Eliminator 4 et The Cobbler

Les autres compte rendus du BIFFF pour jeudi 9 avril 2015
The Babadook, Haemoo, Automata et At the Devil's Door

Les autres compte rendus du BIFFF pour mardi 7 et mercredi 8 avril 2015
Open Windows et Spring

 

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »