75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Vainqueurs #28 [2017], par Frédéric M.

Avis critique rédigé par Frédéric M. le samedi 11 janvier 2020 à 09h00

Victoire à la Pyrrhus

À l'occasion de la sortie en France le 30 janvier 2020 du dernier tome de la série The Walking Dead, Scifi-Universe revient sur la série qui a marqué les années 2000, avec les critiques des derniers épisodes jusque là absents de nos colonnes.

Après un tome orienté action pure, Vainqueurs arbore une couverture surprenante, avec un Negan dominant des gens à genoux devant lui. Cette couverture m'avait étonné en la découvrant : aucune n'avait été aussi spoil par le passé.

Et bien sûr, c'est une fausse piste. Coup de chapeau, ça commence fort !

Vainqueurs peut se décomposer en deux longues séquences. La première fait directement suite au tome précédent, où une horde d'une taille inégalée se dirigeait vers Alexandria. L'ennemi mort-vivant prenait des proportions de catastrophe naturelle instoppable.

Evidemment, l'intelligence, la solidarité et l'organisation viendront à bout de cette menace. Des personnages vont y passer mais à une exception, ce n'est pas le plus important. L'information à retenir ici est que les morts-vivants ne représentent plus une menace pour une communauté organisée et déterminée. Il est donc temps de passer à autre chose, et cette fameuse radio qu'Eugene répart depuis quatre tomes maintenant (depuis la foire exposée dans Sang pour sang) va enfin être découverte. Suite au prochain numéro la concernant. On s'amusera cependant de quelques détails : Eugène a longtemps fait croire qu'il détenait une radio fonctionnelle il y a quelques années de cela (jusqu'à ce que sa supercherie soit découverte dans Un Monde Parfait). De son côté, Rick a parlé à sa femme morte grâce à un téléphone débranché pendant quelques tomes... On était en droit de se demander si Eugene gamberbeait suite à la mort de Rosita ou si son talent avait encore frappé. Les événements de Vainqueurs nous répondent.

La deuxième grosse séquence de ce tome concerne la principale victime de l'attaque de la mega horde. Elle porte sur la survie, sur cette longue liste de morts égrénés au fil des tomes (on repense à la couverture de Terrifiant). Et pourtant, même si elle rejoint "comme un nom sur une liste" ce cortège de cadavres, Andrea nous rappelle que ces décès ne sont pas le plus important : tout le monde est mortel, et ce qui compte, c'est la vie qui continue, c'est pouvoir dire adieu à ses amis dans un lit, au calme, comme n'importe quelle victime "d'une longue maladie". La vie continue, l'Histoire se poursuit.

La conclusion de ce tome met en scène un Negan au plus haut de sa forme. Le personnage a pris en épaisseur durant ces trois derniers tomes, expliquant sans excuser (loin de là) le psychopathe ultraviolent qui fut présenté durant la guerre contre les Sauveurs. Ici, Kirkman et Adlard lui offrent un dernier baroud magistral, où il va gérer l'amorce de conflit entre les Sauveurs voulant faire sécession du réseau de communautés. Dans une séquence miroir semblable à celle qui l'avait opposé à Rick à la fin de Guerre totale, il expose la réalité et les perspectives offertes par le réseau mis en place par Rick.

Le récit et la série pourraient se conclure ici, mais les auteurs ont un dernier arc narratif à explorer à travers la radio d'Eugene.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Vainqueurs #28 [2017]

Frédéric M.
95

Entre action individuelle, logistique effrenée, émotion et diplomatie, ce très épais volume déborde. Les planches sont d'une rare densité pour la série et plusieurs lectures peuvent s'avérer nécessaire pour profiter de tout ce qui s'y déroule. Du grand Walking Dead !

On a aimé

  • La qualité du dessin encore meilleur
  • Andrea <3
  • Negan

On a moins bien aimé

  • De nombreuses planches presque trop pleines de toutes petites cases
  • Le détournement de la horde, un peu long avant cette conclusion

Acheter la Bande Dessinée Walking Dead : Vainqueurs #28 [2017] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Walking Dead : Vainqueurs #28 [2017] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Walking Dead