75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Dans l'oeil du cyclone #7 [2009], par Frédéric M.

Avis critique rédigé par Frédéric M. le mardi 19 novembre 2019 à 16h16

Tout est dans le titre

À l'occasion de la sortie en France le 30 janvier 2020 du dernier tome de la série The Walking Dead, Scifi-Universe revient sur la série qui a marqué les années 2000, avec les critiques des derniers épisodes jusque là absents de nos colonnes.

La prison poursuit son existence avec les gens qu'elle protège en son sein. Au dehors, il demeure quelques dangers - rodeurs ou pillards, mais finalement rien de bien sérieux au vu du niveau d'équipement et d'organisation qu'ont atteint Rick et le groupe qui s'est réunit autour de lui. Rétrospectivement, après avoir lu les tomes 22 et plus, la prison représente le prototype de communauté que voudra organiser Rick par la suite avec Alexandria, la Colline et le Royaume. Mais n'anticipons pas.

Pour le moment, les rodeurs sont encore assez nombreux pour vous surprendre alors que vous cherchez de l'essence : double signe que le monde d'après n'est pas encore totalement en place. Les survivants se reposent encore beaucoup sur le pétrole et n'ont pas encore intégré que le danger subsistait au dehors. Les uns et les autres apprenent à vivre avec leurs blessures, avec leurs deuils, se préparent à une guerre qui ne semble jamais venir, parviennent même à faire pousser des tomates. Bref, tout irait pour le mieux si les humains n'étaient pas ce qui fait tout leur intérêt (au moins dans le cadre d'une histoire) : des êtres sociaux. Encore une fois, la principale difficulté à laquelle vont être confrontés les survivants, c'est eux-mêmes. Il n'y a plus à proprement parler de tensions comme dans Amour et mort. La direction commune fonctionne, chacun acceptant ses limites et surtout à se reposer sur les capacités du groupe. Certains pourtant se sentent délaissés, ou ressassent leurs actes passés : passer à autre chose n'est possible que s'ils ont quelqu'un d'assez solide vers qui se tourner - et la force de le faire. Ces crises se soldent par des dialogues - durs mais proches de notre quotidien - ou des crises ponctuelles, qui finiront pas s'estomper.

Et c'est là que le drame, le vrai, frappe : les rares excursions à l'extérieur de la prison se sont toutes soldées par des drames dont les survivants se sont remis avec plus ou moins de séquelles. Saluons Delcourt qui a trouvé dans le titre français de ce tome une formule que je trouve meilleure - pour une fois - que le titre original. Là où The calm before divulgache l'événement final de ce tome et le chaos qui va en suivre, Dans l'oeil du cyclone dessine les contours d'une zone certes agitée mais relativement préservée, alors qu'autour, les vents violents font rage - et se renforcent à mesure qu'on s'éloigne de ce fameux oeil...

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Dans l'oeil du cyclone #7 [2009]

Frédéric M.
85

Le rêve de reconstruction des survivants se poursuit mais ils baissent leur garde trop vite : Dans l'oeil du cyclone nous montre comment, hélas, on s'habitue à l'horreur.

On a aimé

  • La reconstruction
  • La menace latente
  • Les tourments tellement réalistes des personnages

On a moins bien aimé

  • L'absence de discernement, parfois, de certains personnages (non mais vous le voyez bien qu'elle est dépressive ?)

Acheter la Bande Dessinée Walking Dead : Dans l'oeil du cyclone #7 [2009] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Walking Dead : Dans l'oeil du cyclone #7 [2009] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Walking Dead