75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Sur le sentier de la guerre #20 [2014], par Frédéric M.

Avis critique rédigé par Frédéric M. le mercredi 11 décembre 2019 à 19h00

Nous ne sommes pas des monstres

À l'occasion de la sortie en France le 30 janvier 2020 du dernier tome de la série The Walking Dead, Scifi-Universe revient sur la série qui a marqué les années 2000, avec les critiques des derniers épisodes jusque là absents de nos colonnes.

Le conflit entamé dans Ezechiel entre l'alliance d'Alexandria, la Colline et le Royaume contre les Sauveurs démarre. Les hostilités s'ouvrent et les victimes tombent sans autre raison que celle de la guerre. Contrairement au titre trompeur de ce tome (sobrement intitulié All out war 1 en anglais, All out war 2 désignant le tome 21, Guerre totale en français), il ne s'agit plus ici de préparatifs, mais bel et bien des premières batailles, où chacun déploie ses stratégies, ses contres et ses surprises.

Comme dans chaque guerre, il y a des blessés, des morts et des captifs. Et finalement, aucun camp n'est exempt de coup bas. Dans ce tome encore, la nuance entre le bien et le mal restera ténue : quelle décision est moralement acceptable ? Les Sauveurs de Negan semblent impitoyables et sanguinaires, mais ils défendent un projet sous l'impulsion d'un chef (qui a ses valeurs, même si leur contour semble incohérent). Mais que dire de la coalition menée par Rick, qui n'hésite pas à attirer une horde sur ses adversaires, quitte à tous les condamner ? Bien sûr, l'objectif de Rick n'est pas à proprement parler de servir le Sanctuaire à la horde : ils pourront se défendre et abattre les marcheurs. Mais pendant qu'ils sont bloqués. Rick et son armée vont détruire les avant-postes - et la reddition ne semble pas une option que les Sauveurs envisagent. Et cela reste une guerre, avec toutes les questions que cela pose : une guerre peut-elle être moralement défendable ? Peut-elle se justifier pour le plus grand bien ?

Evidemment, la réponse ici est facilitée par l'attitude et la personnalité de Negan, pourtant lui aussi propose de reconstruire une civilisation. Hélas la voie qu'il a choisie, celle de l'extorsion, la loi du plus fort, attire à lui des individus moins que recommandables... Du moins ce sont ceux qui nous sont présentés : d'autres, qui ne sont présents qu'une case, paraissent raisonnables et posés, respectueux des règles et souhaitant mettre en place quelque chose de plus.

Bien sûr, ce serait une autre histoire, un autre point de vue (qui sera présenté dans le bref hors-série Negan) mais l'effort de Robert Kirkman et Charlie Adlard mérite d'être mentionné : leur parti pris est clairement annoncé comme en étant un et jamais ils ne versent dans l'angélisme.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Sur le sentier de la guerre #20 [2014]

Frédéric M.
90

Sur le sentier de la guerre entame le bouquet final de l'arc "Alexandria", où Rick et les siens tentent d'établir un réseau de communautés qui permettront de reconstruire la civilisation. Un récit explosif et sans manichéisme.

On a aimé

  • Le rythme du tome;
  • les enjeux moraux;
  • Negan, bien sûr.

On a moins bien aimé

  • On aurait aimé l'histoire de Negan et des Sauveurs in extenson... on sait que ça n'arrivera plus...
     

Acheter la Bande Dessinée Walking Dead : Sur le sentier de la guerre #20 [2014] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Walking Dead : Sur le sentier de la guerre #20 [2014] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Walking Dead