Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Ezechiel #19 [2014], par Frédéric M.

Avis critique rédigé par Frédéric M. le samedi 7 décembre 2019 à 09h00

L'important, c'est les préliminaires

À l'occasion de la sortie en France le 30 janvier 2020 du dernier tome de la série The Walking Dead, Scifi-Universe revient sur la série qui a marqué les années 2000, avec les critiques des derniers épisodes jusque là absents de nos colonnes.

Après une terrifiante rencontre avec Negan (dans Terrifiant), et la découverte du Royaume, une autre communauté qui vit plus ou moins sous la coupe des Sauveurs (dans Lucille...), Rick va entraîner la communauté d'Alexandria et celle de la Colline dans des préparatfis pour affronter et abattre Negan. Hélas, une fois de plus, comme dans Un vaste monde, Rick et les siens pêchent par orgueil en sous-estimant leur adversaire. C'est le début d'union tissée avec le Royaume qui permettra de se sortir d'affaire, dans un épisode finalement très indulgent avec les protagonistes (les personnages principaux ne peuvent pas mourir tout le temps).

Ezechiel ouvre le début des hostilités sans retenue entre les Sauveurs et le reste du monde, qui se poursuivra durant les deux tomes conclusifs de cet arc (Sur le sentier de la guerre et Guerre totale). Le premier tiers du tome reste le plus intéressant, car le plus riche en terme de relations entre les personnages. La réflexion sur le deuil que vit Maggie, celle sur les apparences qu'adopte Ezechiel pour pouvoir donner de l'espoir, rappelle que le deuil et la survie (intimement liés) sont d'autant plus complexes quand les décès se succèdent.

Reste la question de l'homme providentiel, en l'occurrence Rick, qui semble le seul parmi les trois communautés d'Alexandria, du Royaume et de la Colline, à être capable d'avoir une vision à long terme soutenue par un charisme qui emporte les foules. Bien sûr, Rick doute, commet des erreurs, faute par excès de confiance et surtout, n'est rien sans tous ceux qui le suivent, mais ce coté messianique, quoique réaliste, reste le seul point qu'on puisse reprocher à ce tome.

Les deux autres tiers de l'album sont quant à eux bourrés d'action et de suspense sur le tournant des premières batailles de cette guerre et l'ensemble se dévore sans hésitation.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Ezechiel #19 [2014]

Auteur Frédéric M.
85

Ezechiel sonne le début des hostilités contre Negan et ses Sauveurs : à partir de maintenant, ce sera tout ou rien. Un très bon volume où l'action le dispute aux réflexions sur la vie après la perte.

On a aimé

  • La montée en puissance de l'affrontement
  • Le premier tiers qui apporte sa richesse aux personnages.
     

On a moins bien aimé

  • L'apocalypse semble tuer tous les gens charismatiques et courageux.

Acheter la Bande Dessinée Walking Dead : Ezechiel #19 [2014] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Walking Dead : Ezechiel #19 [2014] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Walking Dead