Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : La fin du voyage #32 [2019], par Frédéric M.

Avis critique rédigé par Frédéric M. le mercredi 29 janvier 2020 à 19h00

Plus une goutte ne sera versée

À l'occasion de la sortie en France le 30 ah bah non ils l'ont avancée au 15 janvier 2020 du dernier tome de la série The Walking Dead, Scifi-Universe revient sur la série qui a marqué les années 2000, avec les critiques des derniers épisodes jusque là absents de nos colonnes.

Nous y voila. Le moment où tout bascule. Où le Commonwealth et Alexandria peuvent entrer en guerre. La fin du voyage. Encore une fois, deux leaders s'opposent : après le Gouverneur, Negan, Alpha, c'est la Gouverneuse Milton qui s'oppose au monde que Rick Grimes essaye de mettre en place pour le plus grand nombre. Un monde plus équitable et respectueux de chacun, bien loin de la reproduction capitaliste qu'a mis en place la famille Milton.

Car c'est de famille aussi dont il va être question dans ce tome : d'un côté les Milton et de l'autre les Grimes. Sébastian nous est présenté comme celui par qui le malheur peut arriver, qui par ses caprices et l'abus des privilèges dont il jouit, risque de tout faire exploser. L'étincelle d'une poudrière qu'il n'a pas bati. Ce qui doit arriver... n'arrivera pas.

La force de ce tome réside dans ce McGuffin (pour reprendre le procédé narratif cher à Alfred Hitchock) : Adlard et Kirkman nous montrent une bombe pendant deux tomes, l'amorcent (dans le tome précédent), l'arrêtent et les lecteurs n'attendent plus qu'une chose : que ça pète.

On pourra critiquer le calme olympien des deux armées en présence - d'autres conflits, dans d'autres histoires, ont éclaté parce qu'un anonyme paniquait dans la foule. Ici, tout le monde garde la tête froide, sauf finalement la gouverneuse Milton et quelques excités dans la population et la paix sociale rétablit la paix militaire. Cette légère critique passée, la suite est formidable : les références aux épreuves subies, les reprises du discours qui avaient illustré dans ces mêmes colonnes, tout y est, tout fonctionne, sans être un préchi-précha. Et pas une goutte de sang ne sera versée. Tous ces personnages, d'ici ou d'ailleurs, que nous avons appris à aimé dans ces derniers tomes, vont survivre. Quel contraste avec les précédents conflits. Souvenez-vous des premiers tomes qui listaient tous les personnages de la série, passant en fond perdu ceux qui succombaient en chemin, procédé en fin de compte bien vite abandonné devant l'ampleur de la tâche - et la surpopulation du cimetière.

Alors, angélique, Kirkman ? Ramolli par trop de bons sentiments. Bien sûr que non. Le tome ne s'appelle pas "Rest in peace" en VO pour rien. Pas dit que nous trouvions la paix devant l'émotion de ce dernier rebondissement.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : La fin du voyage #32 [2019]

Auteur Frédéric M.
95

Walking Dead touche à sa fin et arrive au but. Cela ne se fera pas sans heurts pour les personnages, mais quel voyage nous aura été offert, à nous lecteurs !

On a aimé

  • Le contrepied;
  • Le sacrifice final.

On a moins bien aimé

  • L'étonnant calme des (non) belligérants.

Acheter la Bande Dessinée Walking Dead : La fin du voyage #32 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Walking Dead : La fin du voyage #32 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Walking Dead